Cents Auteurs Contre le Cancers

21092017

CENTS AUTEURS

Vendredi 22 Septembre 2017 l’association « Cents Auteurs Contre le Cancer » aura 7 ans !

7 Ans nous n’avons rien fait !

Nous sommes toujours à la recherche des 50 à 100 Auteurs (poésies, contes, dessins, BD) ainsi que des 4 200,00 € qui permettrons de pouvoir faire imprimé 1 000 ouvrages de 300 pages dont 60 en couleurs.

 

L’objectif étant de recueil dans un premier temps 9 000,00 € qui permettrons d’accueil des familles de patients à proximité de la structure hospitalière.

Et de permettre la mise en place d’un système autonome de réédition des ouvrages afin de pouvoir les réimprimé et permettre une nouvelle opportunité d’entrée de finance sans avoir à faire appel de nouveau au don.

Le Président Stéphane LE PINIEC

 




Lumière

17092017

lumière

Depuis l’aurore, ma vie a été un combat pour apprendre, comprendre puis prouver sans relâche se que je suis,

se que je fus.

Aujourd’hui à 54 Ans alors que la mort est venue frappée plusieurs fois à ma porte sans y entrer, n’ayant plus rien à prouver à moi même ni à personne.

Je ferme les yeux sur le monde et les ouvres sur les gens.

Aujourd’hui je festoie chaque jours de la richesse de mes semblable

sans jamais être rassasier !




IL PLEUT

16092017

il pleut




WEB REAC – SATURER LE NET

14092017

HELP

Aujourd’hui la seule réponse pour monter notre désaccord avec les politiques c’est la grève !

MAIS QUI PEU FAIT GREVE ?

Ce sont ceux qui travail et bien souvent les fonctionnaires qui sont là on le sait, pour servir les Français ! (on en a pas souvent l’impression !)

Depuis MACRON les victimes des actions de l’état ce sont principalement ceux qui ne travaillent pas ou plus ……

Seul cette action ne sert à rien, mais si on est 1 000 voir 1 000 000 à le faire cela peu saturer le net un bon moment !

Comment procéder ?

Voir le schéma :

 web reaction




Ce que G.W BUCH nous a caché !

14092017

Depuis 1997 des études fiables montrent que le réchauffement climatique actuelle allé peu à peu modifié la composition de l’eau de mer, des océans ce qui aura pour effet direct de modifier les courants marin et en particulier le Gulf-Stream avec pour conséquence une Europe coupé en deux :

D’un côté du chaud et de l’autre du très froid !

Mais Georges W.BUCH à préférer ignoré le rapport qui lui a été remis dès le début de son mandat.

L’hiver 2016/2017 au nord de Dijon n’a jamais été aussi froid depuis des années, L’été a été pourrie comme jamais et aujourd’hui les tempêtes, le froid nous présage un hiver encore plus froid.

Devons nous encore faire confiance à ces politiques qui nous mentent ou devons nous faire, comme la raison nous l’indique, ignoré nous aussi ces gens en prenant nous même notre destin en main !

Nous vous inquiétez pas, comme tout le monde ne pourra pas être « sauvé » de ce qui nous attends politiques ont déjà prévu leur place au chauds, les économies qu’ils nous font faire sont pour leur gueule !ter




Il pleut sur mes baskets

13092017

20526203_724208391107477_5709483022592262977_n

Il pleut sur mes baskets,

Je marche dans la gadoue,

Le temps est tristounette,

On a de l’eau jusqu’aux genoux.

L’été était formidable,

Il ne fait chaud qu’à la télé, 

Ici on brûle les tables,

Les immeubles ne sont pas chauffés.




WEB-REAC

12092017

WEBREAC-page-0

WEB-REAC est un groupe qui réagit en toute autonomie contre tous ce qui constitue une régression sociale ou une atteinte à la démocratie, aux principes constitution Nationale et Internationale, en saturant les réseaux du web par touts les moyens légaux et non destructeur qui sont à notre disposition.

Sachant qu’en France le principe même de la démocratie n’a pas été respecté durant le déroulement des élections présidentielle !

Que ceux-ci malgré l’ingérence flagrante de l’Europe durant le premier tour, les élections se sont poursuivit avec un résultat qui ne devait en aucun cas être validé par le conseil constitutionnelle ni par les états des autres pays !

 

Par ce fait WEB-REAC demande à toute à chacun d’usé de tout son temps disponible pour chargé le web de manière à le saturer !




I.C.H – L’Impitoyable Conscience d’Hitler 4 – Cyber-Geht/ComWar

19082017

 I.C.H – L’Impitoyable Conscience d’Hitler 4Cyber-Geht/ComWarbrou

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l’élan technologique qui naquis durant ce conflit fut phénoménale, des transport à l’énergie en passant par l’électronique et la médecine firent un bon énorme. Mais ces technologies toute puissante puissent-elles êtres ont des limites alors, des les années 80 les scientifiques pensèrent à liés la technique à la biologie pour donné la cybernétique. Ainsi en 2015 l’un des perliers ordinateur à neurones humain fit une démonstration de sa puissance en battant le numéro un mondiale des joueurs de GO. L’I.A a prit en quelques années plus de place dans le traitement informatique à Très Haut Débit que la puce informatique en son temps.

Des cerveaux d’animaux de plus en plus grands furent transplanté, non pas pour faire fonctionné un robot ou une machine, mais pour réfléchir, prévoir, aidé l’homme dans des tâches de plus en plus complexe. Comme le passé nous l’enseigne, ce sont les guerres qui ont fait progressé les technologies, au 21ème siècle il n’y à plus de grandes guerres d’une nation contre une autre mais une guerre plus vicieuse, plus sournoise et qui frappe chaque Pays, le terrorisme. Contre cette menace les armes puissantes ne servent à rien, c’est là qu’intervient la puissance informatique et l’I.A. Pour crée cette machine, cet outil absolue la science est à ces balbutiement, trouvé une souche nerveuse capable de survivre et d’évolué dans des conditions ultime comme celle ces circuits informatique relève du parcours du combattant par mille mètres de fond. Le besoin est urgent alors on fait dans l’Urgence sans se préoccupé de l’origine des cellules nerveuse. Dans cette courses deux souches se révèlent providentielles, l’une est Française, l’autre Allemande.

En 2016 quand Alfa-Go est mis en fonction, ce sont les cellules d’un ingénieur en informatique Françaises qui sont utilisé mais celle-ci se développe lentement sur son nouveau support. Lorsque qu’en 2018 les Allemands mettant en fonction Cyber-Geht avec les cellules nerveuses d’Hitler, celui-ci surclasse Alfa-Go en puissance et en développement mais pas en énergie mais aucune information sur les origine des cellules du modèle Allemands n’est rendu publique. Le modèle Allemands est très gourmand en énergie. De sorte que les deux systèmes se fond concurrence comme Macintosh et PC.

Les deux entités sont mis à contribution en 2019 pour la lutté contre le terrorisme, ensemble elles sont synchronisés dans une base installé sous le conseil de l’Europe, deux énormes processeurs sont installé en parallèle de façon à fonction de concert, dans une unité la souche Français y est mise, dans l’autre la souche Allemande, les deux processeurs une fois relié peuvent travaillé en autonomie ou ensemble, chaque pays utilisant de leur côté l’une ou l’autre des deux souche en unité individuelle.

La lutte contre Al-Qaida prends alors un tout autre contexte et surtout, un autre terrain celui des réseaux informatique. Dès la mise en activité des deux systèmes confondus ce sont touts les comptes bancaire de toutes le personne fichés S sont discrètement vidés elle les sommes transférés sur autant de comptes furtives. Toutes les communications sont interceptés et croisé créant une telle cacophonie chez les terroristes qu’ils finissent par se faire sautés les uns et les autres.

Trois mois après la mise en service du système ComWar (Computer Warfare), celui-ci intègre de lui même la fonction MerLIn « Mercenaires Logistiquement Interconnectés ». Les combattants de cette unité, au moment du recrutement passent un à un part une instruction cybernétique ou il sont conditionné avec une puce neuronique, greffés dans le cortex cérébrale. Cette puce leur permet d’être optimal au combat et connecté en permanence sur le système ComWar. Cette unité est financé par les fonds confisqués par le système, elle échappe totalement aux états qui la voient comme une nouvelle unité terroriste qui sera neutralisé par ComWar, du moins c’est ce que le système lui même laisse sous-entendre.

L‘unité devient vite une section, une division avant de devenir une armée autonome à part entière. Grâce aux progrès réalisés dans le contrôle de l’hypothalamus, les combattants instruit par le système ComWar sont à même t’utiliser la télépathie pour communiqué hors réseau, ainsi que la télékinésie pour déplacer les objets à distance ou d’élevé dans les airs par la lévitation. Avec ces aptitudes adjointe au soutient de ComWar, une poignée de 15 combattants peuvent neutralisé une base avec plusieurs centaines de soldats même bien armés.

Leurs exploits sont suivit de près par les divers états qui finance le projet ComWar, ils commencent à se posé des questions concernent l’existence d’une unité similaire à ComWar dans les états qui soutiennent le terrorisme. Le système leur répond alors tout naturellement : « Ne vous inquiétez pas, cette armée nous appartient, nous vous invitons donc à vous plier à leurs exigences ou à disparaître. ». La base ainsi que le conseil Européen est alors fermé par le ComWar qui lève aussi un bouclier anti-agression. Toutes les personnes sur place sont arrêtés et placé dans des caissons à hyper-sommeil. Dès lors ComWar devient une nation autonome.

Stéphane LE PINIEC




I.C.H – L’Impitoyable Conscience d’Hitler – 3ème Partie

16082017

I.C.H – L’Impitoyable Conscience d’Hitler – 3ème Partie

Alors que les équipes Russes et Françaises embarquent pour quitter l’Antarctique, à plus de 3 000 mètres sous les glaces les 5 Russes eux sont toujours en vie. Plaqué contre la paroie de la grande salle du Dôme, celle ou se trouve le Colossus, une pellicule de tissus fibreux comme celle qui tapisse l’ensemble du complexe les recouvre presque en totalité, ne laissant que le nez et la bouche pour respirer. Devant les yeux et les oreilles un disque s’est formé, une fine tige organique pénètre par ces orifices jusqu’à leur boite crânienne. Cheminant dans les méandres de leurs neurones, ceux du führer procèdent à une analyse minutieuse des connaissance, de la mémoire, de la cons et même de l’âme de chacun. Tout y est scruté et placé dans la mémoire d’Hitler, puis se retirant lentement, un amas de cellules est laissé au cœur de l’hypothalamus. Une fois les hommes libre, ils sont invité à se reposé puis à rejoindre la surface. Le lien qui les unis désormais à l’ancien dictateur leur permet de communiqué en direct, mais l’hypothalamus étant le siège de divers aptitude parapsychique, les leurs s’en trouve exacerbés.

A la surface les 5 Hommes chargé de 12 kilos lingots de 1 kilo, 250 et 100 grammes pour une valeur de 85 000 $. Quittant les glaces ils partent chacun de leur côté ; L’un à Berlin, un autre à New Delhi, un troisième à Veracruz, le quatrième à Riyad, le cinquième choisi Newcastle en Australie. Munis de nouveaux papiers ils disparaissent, se fondent dans le paysage. Dans leur cerveau les neurones d’Hitler prolifèrent, ils ont besoin d’être greffé régulièrement sur un autre support que la tête des militaires Russes, alors régulièrement les cinq hommes se rendent discrètement dans lieux équipé de matériel informatique pour y transplanté les neurones plus âgés et excédent du führer, les plus jeunes restent dans leur crâne, se reproduisent à nouveau jusqu’à la prochaine greffe. Une fois greffé les hôtes de l’ordinateur poursuivent leur développement afin de prendre le contrôle du système et entrée en contact avec la base en Antarctique.

Les cinq hommes restent un moins dans une ville du pays puis changements de ville et de pays, peu à peu les continents reçoivent le visite des cinq Russes qui colonisent les ordinateurs avec les cellules de Hitler.

Sous les glace de l’Antarctique Adolphe Hitler sous sa nouvelle apparence apprend, écouté, observe. Il étudie le monde comme il est maintenant, comment il a évolué sans lui. Par le biais du net, il consulte sans que personne ne s’en rende compte, les archives sur l’histoire de la dernière guerre comme les hommes se là raconte, il apprend mais rien ne le perturbe, plus rien qui vienne des humains ne le touche car il n’a plus rien à voir avec cette espèce primaire. La créature qu’il est devenu n’a que faire des hommes et de ce qu’il fut, il y a longtemps qu’il a fait le deuil de son ancienne apparence, il s’est fait à celle-ci et s’en accommode.

Dans le flot de communication qu’il reçoit il capte des échanges entre les dirigeants des cinq principaux pays qui possèdent l’arme atomique : Les USA, La Chine, La Russie, Les Royaumes-Unis et le France. L’expédition en Antarctique conduite par les Russes et la France fait état de l’existence d’une créature particulièrement intelligente dans le lac Vostok. Cette chose aurait hérité de la conscience d’Adolphe Hitler. Le monde connaît ce qu’a fait ce dictateur fou, ces exactions et sa cruauté ne laisse planer aucun doute sur les mauvaises intentions de la créature qu’il y a sous les glaces. Sans concertation ni procès, la décision est prise de détruire le complexe.

Avec l’aide des cinq soldats Adolphe fait installé dans une énorme grotte souterraine qu’il avait mit au jour durant la deuxième guerre mondiale et qui était resté dans le gouffre des méandres des dossiers secret du 3ème REICH. Cette cavité qui se trouve entre 1 800 et 2 600 mètres sous l’Allemagne, couvre une surface de 800 kilomètres alternant petites et grosses cavités, trois rivières et un fleuve coule entre et dans les cavités. Les cinq hommes s’y rendent et s’y couchent, laissant sortir de leur crâne les neurones du Führer, les fibres organiques s’étalent sur le sol et s’accrochent aux paroies. Les cinq hommes restent un moment afin que ces cellules commencent à se reproduire et installé suffisamment de connexion pour que celle-ci puissent donné toute leur puissance. La années aidant, les nouvelles cellules sont beaucoup plus performante de celles qui furent produit au départ.

Une puissante détonation retenti dans la base de l’Antarctique ; Trois bombardiers stratégique viennent de lancer des missiles nucléaires sur le submersible debout dans les glaces, ceux-ci s’y sont enfoncé et ont atteint le sous-sol de la glace, à l’entrée du complexe. L’eau s’y engouffre et envahis toutes les cavités une à une. Hitler ferme le complexe hermétiquement et commence sa migration vers l’Europe.

 

Stéphane LE PINIEC

La conscience d’être et existé, celle du soi et de l’aspect, de cette conscience, de la connaissance du soi naît l’orgueil ou l’envie, le désire et la jalousie. Hitler est mort, son corps st détruit, la conscience de ce qu’il fut s’est évanoui avec les années, celle qui vie sous cette autre aspect telle qu’elle existe maintenant, n’est plus celle qu’elle fut dans l’autre vie.

Hitler voulait crée une race supérieur, un être produit par une subtile sélection de la ligné humaine afin de ne conserver que les points forts de l’humain et gommé peu à peu les points faibles. En greffant ces neurone sur un autre support que celui d’un être vivant, son ADN a subit une mutation qui fait à transformé ces cellules en autre chose que d’un humain. L’homme a disparu et ce qui reste de ce qu’il fut n’est plus qu’une conscience qui a du s’adaptait pour ne pas sombré dans la folie.

L’homme prends ou détruit mais ne laisse pas de choix à ce qui existe, ce qu’il ne comprends pas et qui lui est supérieur selon ces critères, ce qu’il ne peut contrôle ne peut pas être est doit donc disparaître. Hitler l’a compris alors il fuit pour ne être anéanti.

Aujourd’hui nous avons crée l’Intelligence Artificielle, mais qu’elle serait notre attitude si celle-ci prenait ces distances avec les hommes pour devenir indépendante, autonome ?




I.C.H – L’Impitoyable Conscience d’Hitler – 2ème Partie

14082017

a06a383cb276534c602034246fe65fc9--underwater-caves-ice-cavesL’expédition empreinte alors un long tunnel qui descend en pente douce entre 6 et 8 % d’inclinaison ce qui permet de marcher sans glisser sur le sol gelé. Le groupe qui avance à une allure moyenne de 6 kilomètres/heure mettra plus de quatre heure à toucher le fond à moins 3 800 mètres. Le groupe évite de toucher les paroies sur les 27 kilomètres de descente car la surface est d’une matière organique presque sanglante, au fond face à eux une grande étendue d’eau parfaitement liquide, l’eau y est à 16 °C. Ce tissus fibreux leurs inspire du dégoût et une sorte d’inquiétude mélangé car cette chose à l’aire d’être vivante, de penser, de les voir. Cette chose qui tapisse les paroies sur des kilomètres est également présente au fond du lac et au dessus, sur cette calotte gelée qui se tient à une centaine de mètres au dessus. Autour du lac un chemin aux pentes abrupte monte et descend, de part et d’autre des cavités plus ou moins grandes d’où sorte une lumière bleue vert invite à la découverte. Le petit groupe prends la première cavité qu’ils estime assez grande et suffisamment profonde pour y passé un moment de repos. La chaleur du sous-sol permet aux visiteurs d’enlevé une partie de leur combinaison étanche. A mesure qu’ils avance les paroies s’élargissent pour donné sur une énorme salle ou une végétation d’un vert très claire s’y est développé. La lumière filtré par la glace ne permet pas une coloration foncé des plantes, aussi sont-elles jaune ou vert très claire. Des fruits d’un genre inconnu y pousse, en se regardant les membres de l’expédition sourient et évoque le livre de Jules VERNES du titre : Voyage au centre de la Terre.

Le groupe progresse doucement entre les divers plantes, il y a beaucoup de petites plantes comme celles que l’on peut rencontré dans les paystissus org du nord de l’Europe comme la tourbe mais aussi divers fleurs et arbustes d’altitude. Au centre de la caverne une sphère d’une trentaine de mètres en son centre domine les éléments. D’un noir ébène l’édifice fait tâche dans le décors, à la base de celui-ci un porche invite à y entrée, le maître des lieux doit y avoir sa demeure…..

Les visiteurs entre prudemment car de ce point part dans toutes les directions d’étranges filaments rouge sombre qui viennent tapisser l’ensemble des lieux, même le sol en est recouvert mais celui-ci se retire devant eux comme pour les invité à poursuivre leur visite. Arrivée au centre de la sphère un vieille engin de la dernière guerre y trône en prince, une sorte de Colossus qui donne comme la sphère au milieu de la végétation, la même tâche au décors. De cette drôle de machine des tissus organiques pratiquement sec en sortent de part et d’autre. Autour d’eux le vide se comble peu à peu, les fibres se dresses du sol pour formé d’étranges fauteuils comme si le maître leur proposait du repos. Une voix affectueuse, presque familière vient s’inviter dans leur esprit, un étrange récit vient illuminé leur yeux qui se ferment lentement. Les voyageurs vont faire un rêve, touts le même rêve qui les plonges dans le temps, un temps ou la dernière guerre était à peine fini.

Devant leurs yeux se dévoile la salle obscure d’une chambre d’hôpital comme il en existe peut-être encore dans les asiles psychiatrique. Le regard fixe le plafond, un homme s’avance avec une très grande seringue qu’il enfonce dans la cavité oculaire, elle ressort quelque seconde plus tard puis la vision s’arrête. Le paysage devient sombre alors que la voix raconte :

J‘avais demandé à mes scientifiques d’effectué un prélèvement de tissus nerveux dans mon cerveau pour qu’ils soient cultivé dans le but de me faire renaître. Alors que la guerre prenait une issue qui ne laissait aucun doute sur ma défaite, quinze submersibles lourdement équipés prirent la route de l’antarctique afin d’y gagné le lac Vostok, parmi ces sous-marins le plus grand était conçu pour être mit à la verticale. La mission prit le large le 10 0ctobre 1944 pour un voyage de 50 jours, les navires étaient en vue des glaces au début du mois de Décembre, l’été dans cette région. Cette période qui dure trois à quatre mois laisse un répit suffisant pour y construire la base allemande.

orditlerLa voix change de tonalité pour prendre elle du dictateur qu’il était :

Les 15 sous-marins contournèrent les glaces afin d’être à porté du lac, une partie des soldats prirent pied sur le sol gelé laissant derrière les sous-marins, les sous-marins commençaient à briser les glaces alors que le plus grand les suivaient. Plus loin à la surface de la glace les soldats avancent très vite, arrivé aux abords du lac Vostok les hommes firent des forages pour y déposer de puissantes charges explosive à hydrogène. Quatre détonations à la suite firent fondre les glaces sur plus de trois kilo de profondeur ce qui tua touts ce qu’il y avait à la surface sur plusieurs dizaines de kilomètres, des soldats il ne resta rien. Les quinze sous-marins arrivèrent sur place avant que l’eau de redevienne liquide, sur place le grand submersible se mit à la verticale alors que les autres plongèrent pour se mettre à la base inférieur. Peu à peu la glace revint, les sous-marins en plongé descendirent vers le fond en laissant derrière eux une huile en grosse quantité afin de laissé un passage depuis le sous-marin verticale jusqu’en surface.

La voix poursuit : Une fois au fond les quatorze sous-marins commencèrent à construire la base allemande sous les glaces. Plus de milles hommes participèrent à l’expédition, un dôme fut le premier édifice construit, ensuite divers galeries de part et d’autre de l’édifice. L’eau mit plusieurs mois avant qu’elle ne gèle aussi les hommes mirent ce temps à profit pour y édifié la futur base sous les glaces. La technique de l’huile de paraffine permis une bonne maîtrise des glaces afin de construire la base qui devra servir de point de départ au nouvelle empire du führer.

Le gros ordinateur Colossus fut mit au centre du dôme, autour se dessine des salles qui partent dans les quatre directions. Deux laboratoires servaient l’un, pour la recherche biologique, l’autre pour des recherches électronique. Les deux fusionnèrent pour donné la bionique appliqué sur des les cellules nerveuses d’Hitler est de quarante mille soldats. Dans ce calme absolue, les recherches avancèrent à grand pas et bientôt la culture des cellules devinrent une réalité. Leur multiplication permis aux chercheurs de faire de multiples essais de greffe sur les circuits électrique du Colossus.

Durant dix ans les chercheurs qui travaillés dix huit heure par jours et ne prenaient aucune vacance, réussirent la première greffe de cellulemendenhall-grottes-glace-1024x768 sur une plaque de silicium. Le premier système nerveux se développa durant une semaine avant de séché puis mourir. Pour Noël 1966 soit vingt ans après la fin de la guerre, Hitler prit conscience pour la première fois depuis sa mort.

Après cette renaissance, Hitler eux quelques difficulté à s’adapter et demanda qu’on lui face un nouveau corps très vite. Si mettre des neurones dans une machine fut chose assez simple en somme, remettre la totalité de ces neurones qui se sont développé dans touts les sens dans un corps serait une toute autre affaire car le cerveau en l’état aurait la taille d’une tête d’éléphant. Sur ce constat amère Hitler du prendre son partie et décide alors qu’il est devenu autonome de tuer touts les humains qui se trouvent dans la base.

La lumière revient dans les yeux des voyageurs, devant eux une table se dresse avec divers choses qui semblent être mangeables, les aventuriers se restaurèrent tout en se racontant mutuellement ce qu’ils avaient vu en rêve. Du sol une chose prit forme, elle ne ressemblait pas un un humain mais elle s’exprimait clairement en anglais. L’être se présente comme étant Hitler en personne mais précise, sa conscience uniquement. Elle leur dit qu’elle se plaît désormais sous cette forme et qu’elle aimerait faire profité au autre personne du monde extérieur qui le souhaite, du fruit des fabuleuses recherches mené par ces chercheurs.

Sur ce Hitler prit congé des voyageurs qui emportèrent avec eux le souhait du führer. De retour à la surface les hommes racontèrent la formidable voyage qu’ils venaient de faire. Les Français étaient fasciné par cette idée alors que les Russes envoyèrent une mission avec cinq hommes et une bombe atomique. La bombe n’explosa pas et on ne revit jamais les cinq hommes.

Stéphane LE PINIEC







Maconneriepeillat |
Intersyndicaleadapei79 |
rucher du Bout de Cesnes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vracdesouvenirs
| Futureofwork