Le célibat des prêtres n’a pour seul but d’enrichir les caisses de l’église catholique !

9052019

59938635_2166362010086046_242265193768288256_nINNOCENT 2

Le célibat des prêtres fut ordonné lors du concile de LATRAN II (4/04/1139-11/04/1139) afin d’enrichir les caisses de l’église ordonne le célibat aux prêtres afin en vérité, que leur héritage tombe dans l’escarcelle de l’église. Alors de nombreux prétexte laïque furent invoqués mais la réalité est là ! C’est le Pape INNOCENT II (en image) qui fut à l’origine de cette réforme.Il en résulta dans la chrétienté une belle pagaille !

Que pouvaient devenir les femmes ? Apparemment le Concile n’en a que faire.
Que pouvaient devenir les enfants ?

Des bâtards ! Beau résultat !

Concile de Latran 1

Contexte historique

Depuis la période carolingienne la papauté est tenue dans une situation d’infériorité chronique. À partir de 962, les empereurs du Saint-Empire romain germanique contrôlent même l’élection des papes. Les laïcs accaparent les richesses de l’Église qui connaît une période de grand relâchement des mœurs.

Au xie siècle, la réforme grégorienne parvient à soustraire la papauté et le clergé de l’influence des laïcs, empereur compris et à imposer une réforme des mœurs du clergé. Ce sont ces changements que le premier concile de Latran entérine. Considéré comme le neuvième concile œcuménique par l’Église catholique romaine, c’est le premier concile général tenu depuis le quatrième concile de Constantinople de 869. Il marque le triomphe de la papauté face aux empereurs du Saint-Empire romain germanique dans la querelle des investitures.

La tenue du concile

Le premier concile de Latran se déroule du 18 mars 1123 au 11 avril de la même année, sur une convocation du pape Calixte II, à la basilique Saint-Jean de Latran. Il réunit entre 300 et 500 participants, des évêques et des abbés essentiellement1. La première action du concile est de lire et d’approuver les dispositions du concordat de Worms avant de les enregistrer dans les archives du Vatican. Le concile promulgue ensuite toute une série de décrets visant à renforcer la réforme grégorienne

Décisions prises

Les sources décrivant ce concile sont rares. Nous savons seulement que le concile promulgue, outre :

  • le canon ratifiant le concordat de Worms;

  • 24 autres canons, relatifs à la condamnation de la simonie, au concubinage des clercs et à la mainmise indue des laïcs sur les biens et les fonctions ecclésiastiques;

  • il proclame le maintien de la trêve de Dieu, instituée en 987;

  • il octroie des indulgences aux croisés et menace d’excommunication les pillards attaquant les pèlerins se rendant à Rome;

  • il précise les modalités de l’ordination des prêtres;

  • le concile canonise également Conrad de Constance.

Principaux canons

  • 6. On déclare nulles toutes les ordinations faites par l’hérésiarque Bourdin, depuis sa condamnation par l’Église romaine, et celles qui ont été faites par les évêques qu’il a ordonnés en suite de son schisme.

  • 8. On prononce anathème contre les usurpations des biens de l’Église romaine, nommément contre ceux qui s’empareront de la ville de Bénévent, ou la retiendront par violence.

  • 11. L’Église romaine prend sous sa protection les familles et les biens de ceux qui vont à Jérusalem secourir les chrétiens contre les infidèles, leur accorde la rémission de leurs péchés, et ordonne sous peine d’excommunication à ceux qui après s’être croisés avaient quitté la croix, de la reprendre dans l’année.

  • 14. Défense aux laïcs, sous peine d’anathème, d’enlever les offrandes des autels de Saint-Pierre, du Sauveur, de Sainte-Marie de la Rotonde et des autres églises ou des croix, et de fortifier les églises comme des châteaux, pour les réduire en servitude.

  • 15. On séparera de la communion ou société des fidèles les fabricateurs de fausse monnaie, et ceux qui en débiteront.

  • 16. Si quelqu’un ose prendre, dépouiller ou vexer par de nouveaux péages ceux qui vont à Rome ou à d’autres lieux de dévotion, il sera privé de la communion chrétienne, jusqu’à ce qu’il ait satisfait pour sa faute.

  • 17. Défense aux abbés et aux moines de donner des pénitences publiques, de visiter les malades, de faire les onctions et de chanter des messes publiques. Ils recevront des évêques diocésains les saintes huiles, la consécration des autels et l’ordination des clercs.

  • 18. Les curés seront établis par les évêques, auxquels ils rendront compte de leur conduite.

  • 22. On déclare nulles les aliénations des biens de l’Église, de même que les ordinations faites par des évêques intrus, ou simoniaques, ou qui n’ont pas été élus canoniquement.

Portée du Concile

Étant donné le faible nombre de mesures prises (25 canons au total), on pourrait considérer le premier concile du Latran comme peu important. Mais sa portée est ailleurs : une instance fondamentale pour la vie de l’Église a été remise en place après trois siècles d’interruption. Calixte II prend seul la décision de réunir le concile, alors que la tradition byzantine laissait sa réunion à l’initiative de l’empereur. Ce concile témoigne donc du renforcement du pouvoir pontifical et enterre définitivement le césaropapisme en Occident.

Nous avons déjà parlé du premier Concile de Latran convoqué en 1123 par le Pape Calixte 2. Une première !! auparavant c’est l’Empereur qui convoquait les conciles, un peu comme un instrument de sa politique ! Il eut lieu à Rome, au lieu où habitait alors le Pape en exercice, à savoir le Latran et sa magnifique Basilique, pas encore le Vatican. (Voir PJ N°27). Calixte était le cousin de l’Empereur d’Allemagne ainsi que des Rois de France et d’Angleterre, comme Victor II 60 ans plus tôt ! rien que ça ! Il n’était pas rare que les Papes soient choisis dans la parenté de l’Empereur ou parmi les grands du royaume.
A la mort de son successeur Honorius II en 1130, un groupe de cardinaux se réunit et élit comme pape Innocent II. Mais un autre groupe de cardinaux, réuni ailleurs, élit comme pape Anaclet II. En fait les 2 papes désignés provenaient de deux familles romaines en guerre l’une contre l’autre, les Frangipani contre les Pierleoni. Les deux papes sont consacrés le même jour dans 2 basiliques différentes à Rome, le premier, Innocent II, à Santa Maria Nuova ; le deuxième, Anaclet II, à la basilique Saint-Pierre. Mais alors que Anaclet bénéficie de l’appui des armées du Comte normand Roger de Sicile, ce qui lui permet de s’installer à Rome, Innocent II, lui, est obligé de s’exiler dans le nord de l’Italie et en France, où il est soutenu par Bernard de Clairvaux et l’ensemble des États européens. Le Comte Roger prête hommage au pape Anaclet II et soumet le clergé de son royaume à ce dernier. Le 27 septembre 1130, une bulle pontificale d’Anaclet crée Roger II roi de Sicile, de Calabre et d’Apulie. Naples lui appartient en titre. Enfin, à Noël de 1130, Roger II le protecteur est couronné à Palerme en grande pompe.
Le Roi Louis 6 de France va mener bataille en réunissant archevêques, évêques et abbés bien sermonnés par le moine Bernard de Clervaux; ils apporteront enfin leur soutien à Innocent 2. Pourquoi à celui-là et pas à l’autre ?? Le roi d’Angleterre suivra ainsi que le tout puissant Empereur du saint Empire Romain Germanique pas trop pressé cependant de remettre de l’ordre alors que la confusion le servait. Le conflit se termina… par la mort de l’opposant Anaclet en 1138.

Ainsi ce deuxième Concile du Latran, aurait pu ne pas avoir lieu ; mais Innocent II le convoqua dés l’année suivante et d’abord pour s’ y affirmer dorénavant comme le seul pape authentique. D’ailleurs de même qu’il avait pris soin quelques années auparavant d’excommunier son concurrent (on excommuniait facilement alors), il continue en déclarant nuls toutes ses décisions et tous ses actes. Du passé faisons table rase, en quelque sorte !

Ce Concile est donc d’abord la sortie d’un schisme. C’était une époque très troublée où le pouvoir des Papes et celui des princes sont encore très imbriqués. Le Concordat de Worms, dont nous avons parlé, signé entre le pape et l’Empereur, assurait une certaine sécurité quant à la nomination des évêques dorénavant confiée… aux Chanoines des cathédrales, ce qui ne durera pas, le pape voulant s’approprier cette fonction.
C’est dans ce contexte qu’Innocent II convoqua à Rome en 1139 ce qu’on a appelé le second Concile du Latran.

Cette question des nominations était donc en principe réglée ; en principe, disons-nous, car l’histoire se répétera 20 ans après seulement en 1159; et pendant 22 ans encore, on aura 2 papes sur le même siège, dont l’un soutenu par l’Empereur Frédéric Barberousse ! Et le 3ème Concile du Latran que convoquera Alexandre 3 en 1178 aura d’abord pour objet, et encore une fois, de mettre fin à ce Schisme et à la querelle entre l’empereur et la papauté.
Mais il restait encore deux maux qui affectaient le fonctionnement de cette Église et que voulaient combattre les “réformateurs” : la Simonie et le mariage des prêtres (et aussi des évêques !). La Simonie d’abord et encore, car si l’Empereur ne pouvait plus nommer un proche parent ou quelqu’un de sa cour comme évêque, cependant il établissait ceux-ci comme gérants de ses territoires et donc leur affectait des « bénéfices ». Ces postes étaient donc très convoités. Aussi les charges d ‘évêques étaient souvent achetées ; de même celles de curés. Les bénéfices qui en résultaient servaient à payer la mise de départ ; c’était un investissement très rentable. Les 2 conciles de Latran s’élevèrent contre ces procédés, menaçant de déposer le candidat qui aurait acquis ses fonctions pécuniairement. Il faut croire que cette pratique était universellement répandue pour avoir mérité une condamnation par deux Conciles œcuméniques

Le second des maux de l’Église était le mariage des prêtres ; on parlait en fait plus couramment du « « concubinage des clercs » pour englober dans une même vindicte les prêtres mariés honnêtes et les autres.

Le problème était double d’ailleurs car la tendance était pour le fils du prêtre de devenir prêtre à son tour, formant ainsi une caste cléricale au sein de l’Église. On a vu dans Plein Jour N° 28 comment Robert d’Arbrissel, ermite, fondateur de l’Abbaye de Fontevrault, était lui-même fils d’un père Prêtre et fils d’un grand-père Prêtre. Il mourut en 1116, soit 7 ans seulement avant le premier Concile de Latran. La conséquence était que le fils ordonné prêtre pouvait reprendre les bénéfices de son père ; ainsi la propriété de l’église devenait une dotation de famille !

Le concile adopte trente canons, sur des points très variés, comme on va le voir ; certains se situent dans la droite ligne de la Réforme grégorienne et de la réforme du clergé dont nous avons parlé :

Le 1er et le 2ème privent de leurs dignités et de leurs bénéfices ceux qui ont été ordonnés par simonie, et ceux qui ont acheté ou vendu quelque bénéfice.
– Les évêques et les prêtres doivent conserver une mise modeste et proscrire l’ostentation (canon 4). Ne scandaliser personne par la couleur, la forme, ou la superfluité de leurs habits… (voilà qui nous donne un tableau des mœurs du temps !!)

Le 7e défend d’entendre les messes des prêtres mariés ou concubinaires. Il déclare nuls les mariages des prêtres, des chanoines réguliers, des moines, et ordonne qu’on mette en pénitence ceux qui les auront contractés. Ainsi le mariage des prêtres et des religieux est déclaré invalide et non plus seulement illicite

Le prêt à usure par des chrétiens est condamné.

Il est interdit aux moines de se livrer à des études profanes, comme le droit civil ou la médecine (C. 9).

Le C. 10 se préoccupe encore des biens dits d’église : les laïques qui ont des dîmes ou des églises doivent les rendre aux évêques sous peine d’excommunication, même s’ils les ont reçus des évêques ou des princes.

Les tournois sont interdits sous peine de privation de sépulture chrétienne (canon 14).

C’était une punition assez redouté, les gens craignant que n’ayant pas eu de place dans un cimetière chrétien, leurs défunts n’aient pas non plus de place au Ciel !)
– Les gladiateurs blessés seront privés de sépulture chrétienne mais on leur accordera pénitence et viatique.

Il revient aux chapitres cathédraux et aux supérieurs des ordres religieux d’élire les évêques (canon 28).

L’usage de l’arc et de l’arbalète est proscrit à l’encontre des chrétiens (canon 29). Considérant que l’usage de l’arbalète, qui n’exigeait pas grande formation, permettait à des soldats peu aguerris de tuer à distance, jusqu’à une distance de 90 à 100 mètres, un Chevalier en armure qui avait voué son existence au métier de la guerre, le clergé estima que l’arbalète était une arme immorale pour le peu de courage et de formation qu’elle exigeait de celui qui la maniait. Son usage est donc interdit par le IIe concile du Latran et confirmée quelques années plus tard, en 1143, par le pape Innocent II, qui menaça les arbalétriers, les fabricants de cette arme et ceux qui en faisaient le commerce d’excommunication (encore une fois ) et d’anathème. Cette interdiction, par ailleurs valable uniquement pour les combats entre chrétiens, restera médiocrement observée par les princes d’Occident. Aussi durant les guerres médiévales, la France fait souvent appel à des mercenaires arbalétriers étrangers !

-Le 27ème canon défend aux religieuses d’aller chanter dans un même chœur avec des chanoines ou avec des moines.

Arnaud de Brescia (en Lombardie) est condamné pour hérésie. Arnauld était un moine italien qui critiquait la richesse et la corruption de l’Église ; Disciple d’Abélard, il préconisait l’abandon par l’Église de son pouvoir temporel et de ses biens, pour uniquement se concentrer sur le message de l’Évangile. Il prônait déjà la séparation des pouvoirs temporel et spirituel. Il voulait aussi restaurer à Rome les pouvoirs du Sénat et de la République. Mais la papauté veut devenir la seule institution dirigeante de la société. Il gênait l’empereur pour sa défense de la République à Rome ; il gênait le pape qu’il critiquait sur son train de vie. C’en était trop ! Il fut pendu et son corps incinéré pour éviter les pèlerinages auprès de celui que la foule prenait pour un saint moine.
Mais le seul mariage de l’époque, c’était le mariage religieux ! Le mariage que nous appelons civil n’existait pas. Il faudra attendre 1789 en France pour cette dichotomie/dissociation.

Ainsi les délibérés de ce Concile concernent tous les mariages des prêtres, ceux antérieurs à ce concile et ceux qui lui seront postérieurs ; tous sont déclarés invalides ! Voilà qui est très surprenant, au plan théologique certes (ce qui tendrait à prouver qu’on arrive à tordre la théologie selon les besoins du moment !), mais encore plus sous l’aspect humain ! « Que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a unis », répète-t-on à souhait aujourd’hui lorsqu’il s’agit de divorce en particulier. Et ici un Concile annule des mariages célébrés à la régulière ! Contradiction ?

Il en résulta dans la chrétienté une belle pagaille !

Que pouvaient devenir les femmes ? Apparemment le Concile n’en a que faire.
Que pouvaient devenir les enfants ?

Des bâtards ! Beau résultat !




L’Église catholique, la religion au 1075 divinités

8032019

1075 divinités

Avec plus de 1000 Saints, l’église catholique est devenu une église polythéiste, une infraction direct avec les deux premiers commandements :

1) »Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi.

2) »Tu ne te feras pas de sculpture sacrée ni de représentation de ce qui est en haut dans le ciel, en bas sur la terre et dans l’eau plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles et tu ne les serviras pas, car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. Je punis la faute des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me détestent, et j’agis avec bonté jusqu’à 1000 générations envers ceux qui m’aiment et qui respectent mes commandements.

Voici la liste des 1073 saints de l’église catholique + Dieu et Jésus

Saint Abraham de Cratea ou Abraamios (fêté le 6 décembre)

Saint Acace (fêté le 8 mai)

Saint Acheul

Saint Achillée (ou saint Achille) (fêté le 12 mai)

Saint Achille d’Alexandrie (fêté le 7 novembre)

Saint Achille de Larissa,

Saint Achille de Scété,

Saint Achille de Valence (fêté le 23 avril)

Saint Adalbert de Prague (fêté le 23 avril)

Saint Albert de Jérusalem (°1880 – †1962), patriarche de Jérusalem(fêté le 14 septembre)

Saint Adam Chmielowski (fêté le 25 décembre)

Saint Albert de Trapani (°1250- † 1306) (fêté le 7 août)

Saint Adauque de Phrygie († v.350) (fêté le 7 février)

Sainte Adèle de Pfalzel (fêtée le 24 décembre)

Sainte Adélaïde de Bourgogne ou Sainte Alice (fêtée le 16 décembre)

Saint Adelphe de Metz (fêté le 29 août)

Saint Adrien d’Écosse (fêté le 4 mars)

Saints Adrien et Nathalie de Nicomédie (fêtés le 8 septembre)

Saint Aelred de Rievaulx (fêté le 12 janvier)

Sainte Agathe de Catane (fêtée le 5 février)

Saint Agile ou Aile de Luxeuil (fêté le 31 août)

Sainte Agnès de Rome (fêtée le 21 janvier)

Sainte Agnès de Bohême

Sainte Agnès Segni ou Agnès da Montepulciano

Sainte Agostina Pietrantoni (fêtée le 13 novembre)

Saint Aignan

Sainte Aimée d’Assise (fêtée le 20 février)

Saint Aimé Ronconi

Saint Airy de Verdun, fêté le 1er décembre

Saint Albéric d’Utrecht (fêté le 14 novembre)

Saint Albert de Castro (fêté le 21 novembre)

Saint Albert le Grand dominicain, savant allemand († 1280) (fêté le 15 novembre)

Saint Alberto Hurtado

Saint Alban de Verulamium (fêté le 22 juin)

Sainte Aldegonde Ce lien renvoie vers une page d'homonymie

Saint Aldegrin de Baume († 939), ermite bénédictin près de Baume-les-Messieurs (fêté le 14 juin)

Saint Aleaume de Burgos (fêté le 30 janvier)

Saint Alexandre de Jérusalem(fêté le 18 mars ou le 17 juillet)

Saint Alexandre de Lyon (fêté le 22 avril)

Saint Alexandre Sauli (fêté le 11 octobre)

Saint Alexis l’Homme de Dieu (fêté le 7 juillet ou le 7 mars ou le 7 septembre ?)

Saint Alexis de Moscou (fêté le 12 février)

Saint Alexis Falconieri (fêté le 17 février)

Sainte Alfonsa Muttathupadathu(fêtée le 28 juillet)

Saint Alfonso Maria Fusco

Sainte Alix Le Clerc (fêtée le 9 janvier)

Sainte Alpais de Cudot,

Saint Alphège, archevêque de Canterbury

Saint Alphonse-Marie de Liguori

Saint Alphonse Rodriguez

Saint Amable de Riom (fêté le 11 juin et le 19 octobre)

Saint Amand (fêté le 6 février)

Sainte Amandine (fêtée le 9 juillet)

Saint Amanse, 3e évêque de Reims

Saint Amant de Boixe ou Amantius

Saint Amâtre, évêque d’Auxerre

Saint Amadour (ou Saint Amateur), ermite du ier siècle, qui trouva refuge au pied d’un rocher escarpé devenu Roc’Amadour. (fêté le 26 août)

Saint Ambroise de Milan, père de l’église († 397) (fêté le 7 décembredans les églises catholiques et orthodoxes, le 4 avril (jour de sort) dans le rituel de l’église anglicane)

Saint Amédée de Savoie (fêté le 30 mars)

Sainte Anastasie d’Illyrie, patricienne romaine (fêtée le 25 décembre)

Saintes Anastasie et Basilisse de Rome (fêtées le 15 avril)

Saint Anastase

Saint Anatole de Milan (fêtée le 3 février)

Saint Andéol du Vivarais (fêté le 1er mai)

Saint André (fêté le 30 novembreou le 9 mars pour la translation de son corps)

Saint André Avellin (fêté le 10 novembre)

Saint André Bobola, Patron de la Pologne (fêté le 16 mai)

Saint André Bessette (fêté le 9 août)

Saint André Corsini (°1302- † 1374) (fêté le 29 avril)

Saint André-Hubert Fournet, fondateur de la Congrégation des Filles de la Croix (fêté le 13 mai)

Saint André de Soveral et ses compagnons

Saint André Truffaut

Saint Ange d’Acri

Saint Ange de Jérusalem (°1185- † 1220), Carme (fêtée le 5 mai)

Sainte Angèle (fêtée le 6 juillet)

Saint Angèle de Foligno

Sainte Angèle Mérici (fêtée le 27 janvier)

Saint Angilbert (ou Ingilbert), comte de Ponthieu, voire l’article

Sainte Anna Maria Gallo

Sainte Anne (fêtée le 26 juillet)

Sainte Anne-Marie Taigi († 1837) (fêtée le 9 juin)

Saint Anicet (fêté le 17 avril)

Saint Anségise de Fontenelle (ca. 770 – †833/834) (fêté le 20 juillet)

Saint Anselme de Cantorbéry ou Anseaume (fêté le 21 avril)

Saint Anthelme de Chignin

Saint Antipas de Pergame

Saint Antoine d’Égypte, parfois aussi saint Antoine le Grand (fêté le 17 janvier)

Saint Antoine Deynan ou Antoine de Nagasaki (fêté le 5 février)

Saint Antoine de Padoue ou de Lisbonne (fêté le 13 juin)

Saint Antoine de Siya († 1556), moine russe originaire d’Arkhangelsk, fondateur de monastère près de la mer Blanche(fêté le 7 décembre)

Saint Antonio Primaldo et ses compagnons

Saint Antonio de Sant’Anna Galvão,

Saint Antoine-Marie Gianelli (fêté le 7 juin)

Saint Antoine-Marie Claret (°1807 – †1870) (fêté le 24 octobre)

Saint Antoine-Marie Pucci (°1819 – †1892) (fêté le 12 janvier)

Saint Antonin de Pamiers (martyr, fêté le 2 septembre)

Saint Antonin (abbé) (fêté le 14 février)

Saint Antonin de Florence (fêté le 2 mai et le 10 mai)

Saint Antonin de Milan (fêté le 31 octobre)

Saint Anysios ou Anyse de Thessalonique, évêque de Thessalonique (fêté le 30 décembre)

Sainte Anysia ou Anysie de Thessalonique (fêtée le 30 décembre)

Saint Antonio de Sant’Anna Galvão (fêté le 23 décembre)

Saint Aphrodise de Béziers (fêté le 28 avril)

Saint Apollinaire de Valence (fêté le 5 octobre)

Saint Apollinaire Franco (docteur de l’université de Salamanque, franciscain) (fêté le 12 septembre)

Sainte Apolline d’Alexandrie (fêtée le 9 février)

Saint Aquilin d’Évreux

Saint Arcade de Césarée (fêté le 12 janvier)

Saint Arcangelo Tadini (fêté le 20 mai). Canonisé le 26 avril 2009 par Benoît XVI

Saint Aré (évêque de Nevers)

Saint Arède d’Atane, dit aussi Saint Yrieix

Saint Ariald de Carimate

Saint Armel des Boschaux,(°482 – †552)

Saint Arnaud Cataneo (fêté le 10 février)

Saint Arnoul

Saint Arnoult,(°1040 – †1087) (fêté le 14 août)

Saint Arsène de Scété (fêté le 8 mai, anciennement le 19 juillet)

Sainte Aselle ou Asella (fêtée le 6 décembre)

Saint Athanase d’Alexandrie, docteur de l’Église (fêté le 2 mai)

Saint Aubin (fêté le 1er mars)

Saint Auceia (fêté le 25 juin ou le 1er juillet)*

Saint Auctor de Metz ou Auteur ou Adinctor (fêté le 9 août)

Sainte Audrey (fêtée le 23 juin)

Saint Augustin d’Hippone (fêté le 28 août)

Saint Augustin de Cantorbéry (fêté le 27 mai)

Saint Aurélien d’Arles

Saint Aurélien de Limoges

Saint Ausone

Sainte Austreberthe de Pavilly

Saint Austregisile ou Outrille (évêque de Bourges) (fêté le 20 mai)

Saint Austremoine de Clermont

Saint Avit

Sainte Barbe (fêtée le 4 décembre)

Saint Barnabé (fêté le 11 juin)

Saint Barthélemy (fêté le 24 août)

Saint Barthélemy Laurel

Saint Barthélemy de Durham

Saint Barthélemy de Rosano (ou de Rossano ?)

Saint Basile de Césarée (fêté le 2 janvier en Occident et le 1er janvier en Orient)

Saint Basilide, sénateur romain martyre de Dioclétien,

Saint Basle de Verzy,

Sainte Bathilde,

Saint Baudime (fêté le 2 janvier)

Saint Baudouin (fêté le 17 octobre)

Saint Bavon de Gand (fêté le 1er octobre)

Sainte Béatrice (fêtée le 29 juillet)

Bienheureuse Béatrice de Lens, fêtée le 19 janvier

Sainte Begge d’Andenne (fêtée le 17 décembre)

Saint Bénézet, instigateur de la construction du Pont d’Avignon (fêté le 14 avril)

Saint Bénilde (fêté le 12 août)

Saint Benjamin (fêté le 31 mars)

Saint Benoît de Nursie (fêté le 11 juillet)

Saint Benoît II, pape

Saint Benoît XI, pape

Saint Benoît de Szkalka

Saint Benoît (évêque d’Angers)

Saint Benoît de Macérac

Saint Benoît de Sébaste

Saint Benoît Biscop

Saint Benoît d’Aniane

Saint Benoît Revelli

Saint Benoît de Cagliari

Saint Benoît Crespi de Milan

Saint Benoît de Campanie

Saint Benoît le More, dit le Noir, l’Africain, l’Éthiopien ou encore de San Fradello

Saint Benoît Bénézet,

Saint Benoît-Joseph Labre,

Saint Bérégise d’Andage (fêté le 3 octobre)

Sainte Bernadette Soubirous (18 février en France)

Saint Bernard de Clairvaux (fêté le 20 août)

Saint Bernard de Corleone (fêté le 12 janvier)

Saint Bernard de Menthon ( fêté le 15 juin)

Saint Bernardin de Sienne (fêté le 20 mai)

Sainte Berthe d’Avenay (fêté le 11 mai à Reims)

Saint Berthold (°1155- † 1188), fondateur de l’Ordre du Carmel ( fêté le 29 mars)

Sainte Bertille (fêté le 5 novembre)

Saint Bertrand de Comminges, évêque de Comminges

Saint Bertuin de Malonne ou Berthuin (fêté le 27 novembre)

Saint Bertrand de Comminges (fêté le 16 octobre)

Saint Blaise d’Amorium († 908), moine au monastère de Saint-Césaire

Saint Blaise de Césarée († 316), dit le Bouvier, martyr en Cappadoce (3 février).

Saint Blaise de Sébaste, évêque et martyr en Arménie en 316 et saint auxiliaire (fêté le 11 février en Orient, le 3 févrieren Occident).

Sainte Blandine (fêtée à Lyon le 2 juin)

Saint Bonaventure de Bagnoregio (fêté le 15 juillet)

Saint Boniface de Bruxelles (fêté le 19 février)

Saint Boniface de Mayence (fêté le 5 juin)

Sainte Bonne de Carlat

Saint Bovet,

Saint Brendan de Clonfert

Saint Briac ( fête le 17 décembre )

Saint Brice (fêté le 13 novembre)

Saint Brieuc (fête le 1er mai)

Sainte Brigitte de Suède (fêtée le 23 juillet)

Sainte Brigitte d’Irlande (fêtée le 1er février)

Saint Brocard (°??- † 1231) (fêtée le 2 septembre)

Saint Bruno le Chartreux († 1101) fondateur des Chartreux (fêté le 6 octobre)

Saint Bruno de Segni († 1125), évêque-abbé au Mont-Cassin

Saint Buite ou Buithe ou Boethius († 521), écossais, missionnaire parmi les Pictes (fêté le 7 décembre)

Sainte Burgondofare ou Burgondofara ou Fara ou Fare (fêtée le 3 avril ou le 7 décembre)

Saint Calimero

Saint Calixte

Saint Callisto Caravario, Groupe des Martyrs de Chine

Saint Saint Calmin, fondateur de l’abbaye de Mozac au viie siècle (fêté le 19 août)

Saint Camille de Lellis (°1550- †1614), fondateur des serviteurs des malades, canonisé le 29 juin 1746 (fêté le 14 juillet)

Sainte Camille d’Écoulives (†448), vierge et martyre originaire d’Italie et morte près d’Auxerre (fêtée le 26 novembre ou le 3 mars)

Saints Can, Cantien et Cantienne

Saint Caprais

Sainte Carine d’Ancyre

Saint Carthage l’Ancien († v. 540) successeur de saint Kieran de Saighir (fêté le 5 mars)

Sainte Casilda de Tolède (fêtée le 9 avril)

Saint Casimir

Saint Cast

Sainte Catherine d’Alexandrie (fêtée le 25 novembre)

Sainte Catherine de Bologne

Sainte Catherine Drexel

Sainte Catherine de Francheville (°1620-†1689)

Sainte Catherine Jarrige

Sainte Catherine Labouré († 1876)

Sainte Catherine de Sienne (fêtée le 29 avril)

Sainte Catherine de Suède

Saint Cerice

Sainte Cécile (fêtée le 22 novembre)

Saint Cédric (fêté le 7 janvier)

Saint Céleste de Metz

Saint Célestin

Saint Célestin V († 1296), pape en 1294 ?

Sainte Céline de Meaux

Sainte Céline de Laon (fêtée le 21 octobre)

Saint Charbel, prêtre, moine et ermite maronite du Liban (fêté le troisième dimanche de juillet)

Saint Charles Lwanga

Sainte Charbelle (fêtée le 17 juillet, le même jour que sainte Charlotte)

Saint Charles Borromée (fêté le 4 novembre)

Saint Charles de Sezze, fêté le 6 janvier

Saint Charles Garnier (fêté le 26 septembre au Canada, le 7 décembre en France).

Saint Charles Houben (fêté le 5 juin)

Saint Charles-Joseph-Eugène de Mazenod (fêté le 21 mai)

Sainte Charlotte de la Résurrection (fêtée le 17 juillet)

Saint Chéron

Sainte Christiane, ou Ninon

Sainte Christine dite Christine de Bolsène (fêtée le 24 juillet)

Saint Christophe (fêté le 21 août ou encore le 25 juillet et le 9 mai en Orient)

Saint Chromace d’Aquilée

Saint Clair d’Aquitaine, martyr et premier évêque d’Albi

Saint Clair de Nantes, premier évêque de Nantes

Sainte Claire d’Assise (fêtée le 11 août)

Sainte Claire de Montefalco (fêtée le 17 août)

Saint Claude La Colombière

Sainte Claudia (fêtée le 20 mars)

Sainte Claudia De Corriveau (fêtée le 9 décembre)

Sainte Claudine Thévenet (fêtée le 3 février)

Sainte Clélia

Sainte Clémence (fêtée le 21 mars)

Saint Clément, pape

Saint Clément de Metz (fêtée le 23 novembre)

Saint Clément de Vannes, 3e évêque de Vannes.

Saint Clodoald ou Saint Cloud ou Saint Claud

Sainte Clotilde

Sainte Colette de Corbie (fêtée le 6 mars ou le 6 décembre)

Saint Colman de Stockerau ou Colman

Saint Colomba d’Iona, moine irlandais (†597) évangélisateur de l’Écosse

Saint Colomban de Luxeuil, moine irlandais (†615)

Saint Côme

Concordius (fêté le 16 décembre)

Saint Concordius de Spolète (fêté le 1er janvier)

Saint Condède ou Condé, Condedus, Condidus), moine à Fontenelle (fêté le 30 juillet)

Saint Conrad de Plaisance, ermite franciscain du xive siècle (fêté le 19 février)

Sainte Constance

Saint Constant d’Ancône

Saint Contest de Bayeux

Saint Corentin (fêté le 12 décembre)

Saint Corneille (iiie siècle) Rome (fêté le 16 septembre)

Saint Crépin

Saint Crépinien

Saint Crescent, fêté le 27 juin

Saint Crispin de Viterbe

SainteCunégonde

Saint Cybard

Saint Cyr (fêté le 16 juin)

Saint Cyran (fêté le 5 décembre)

Saint Damien, martyr au iiie siècle avec Côme

Saint Damien de Molokai

Saint Denis (fêté le 9 octobre)

Sainte Denise (+ 251), vierge de 16 ans, martyrisée en Asie Mineure.

Sainte Denise (+ 484), martyr avec sept autres saints à Vita en Byzacène, sous Hunéric (fêtée le 6 décembre)

Saint Derrien

Sainte Dévote

Bienheureuse Diane d’Andalo

Saint Didier de Langres

Saint Dié

Saint Diego d’Alcalá

Saint Diogène d’Arras

Saint Dominique de Guzmán (fêté le 8 août)

Saint Dominique Savio, premier adolescent canonisé14

Saint Dominius, 2e évêque de Vannes.

Saint Domitien

Sainte Domitille

Saint Donald d’Ogilvy (fêté le 15 juillet)

Saint Donat d’Arezzo

Saint Donat de Besançon

Saint Donat de Carthage

Saint Donatien de Nantes, martyr (fêté le 24 mai)

Saint Dorothée de Tyr

Saint Dorothée de Gaza

Saint Dorothée

Sainte Dorothée

Sainte Douceline de Digne

Saint Drausin de Soissons, évêque de Soissons

Saint Druon de Sebourg

Saint Ecgwine († 717), évêque de Worcester et abbé d’Evesham (fêté le 30 décembre)

Saint Edme, évêque

Saint Édouard le Martyr, roi d’Angleterre

Saint Édouard III, roi d’Angleterre

Sainte Éléonore de Provence

Saint Éleuthère (fêté le 20 février ou le 15 septembre)

Sainte Élisabeth, mère de Jean le Baptiste

Sainte Élisabeth de Hongrie († 1231)

Sainte Élisabeth de Portugal, dite Sainte Isabelle ou Isabelle d’Aragon (†1336) (fêtée le 22 février)

Sainte Élisabeth, abbesse

Sainte Élisabeth la Bonne

Sainte Élisabeth de la Trinité

Saint Éloi de Noyon

Saints époux Louis et Zélie Martin

Saint Epvre, sixième évêque de Toul

Saint Elzéar de Sabran

Sainte Émeline

Sainte Émerentienne, martyre

Saint Émile l’Africain, fêté le 22 mai

Sainte Emma de Gurk

Saint Emmanuel Morales († 1926), père de famille, martyr

Saint Emmanuel Nguyen Van Trieu martyr canonisé en 1988par Jean-Paul II

Saint Emmanuel Lê Van Phung martyr canonisé le 19 juin1988 par Jean-Paul II

Sainte Énimie

Saint Ephrem, le Syrien

Saint Érasme, évêque puis patriarche d’Antioche (fêté le 2 juin)

Saint Érasme de Formia, dit Saint Elme

Saint Eric, roi de Suède

Saint Erkembode de Thérouanne

Sainte Ermelinde de Meldert (fêtée le 29 octobre)

Saint Ermin (fêté le 25 avril)

Sainte Estelle de Saintes

Saint Étienne, premier martyr

Saint Étienne Ier, pape

Saint Étienne Ier de Hongrie

Saint Étienne de Châtillon

Saint Étienne de Muret

Saint Étienne Harding

Saint Étienne-Théodore Cuenot

Saint Etton (fêté le 10 juillet)

Saint Eucher de Lyon

Saint Eucher d’Orléans, évêque d’Orléans

Saint Euchonius

Saint Eugène de Deuil ou Eugène de Paris (fêté le 15 novembre)

Sainte Eulalie de Mérida

Sainte Eulalie de Barcelone

Sainte Euphémie de Chalcédoine

Sainte Euphrasie du Sacré-Cœur de Jésus

Saint Eusèbe de Milan

Saint Eusèbe de Verceil

Saint Eustache de Rome

Saint Eustache de Luxeuil, mort en 625. Disciple favori de Saint-Colomban, il succéda à son maître et fut en 611 le second abbé de Luxeuil

Saint Eustache de Fly

Sainte Eustochium

Sainte Eustochia Smeralda Calafato

Saint Eutrope de Saintes (fêté le 30 avril)

Sainte Eutropie (fêtée le 14 décembre)

Saint Eutychès, sénateur romain, martyr sous Dioclétien

Saint Évariste

Saint Euverte, évêque d’Orléans, fêté le 7 septembre

Saint Évroult d’Ouche

Saint Exupère ou saint Spire, évêque de Toulouse, successeur de saint Selve

Saint Expédit

Saint Fabien, fêté le 20 janvier

Sainte Fabienne fêtée le 20 janvier

Sainte Fanny,

Sainte Fare ou Fara ou Burgondofara (° vers 600 – † vers 650) (fêtée le 7 décembre ou le 3 avril)

Sainte Faustine Kowalska

Saint Faustino Míguez González

Saint Fargeau, voir Ferjeux

Saint Félicien,

Sainte Félicité,

Saint Félix Ier, pape (fêté le 30 décembre)

Saint Félix Ier de Metz (fêté le 21 février)

Saint Félix III, pape (fêté le 1er mars)

Saint Félix IV, pape, (fêté le 12 octobre)

Saint Félix de Cantalice ou Saint Felice Porri

Saint Félix de Nantes (° vers 511 – † 582) 16e évêque de Nantes

Saint Félix de Nicosie

Saint Ferjeux de Besançon, ou Fargeau

Saint Ferréol de Besançon

Saint Fiacre (viie siècle), saint patron des jardiniers, originaire d’Irlande

Saint Fidèle de Sigmaringen

Sainte Fina

Saint Firmin d’Amiens

Saint Flavien de Constantinople (° vers 390 – † vers 449) Patriarche de Constantinople

Saint Flavius († vers 595), évêque de Chalon-sur-Saône, canonisé en 879

Saint Flavius Clemens Consul(95) et martyr romain en 104 av. J.-C.

Sainte Fleur d’Issendolus

Sainte Florence de Comblé

Saint Florent de Strasbourg viie siècle, évêque de Strasbourg(fêté le 7 novembre)

Saint Florent d’Anjou, ive siècle, frère de Saint Florian (fêté le 22 septembre)

Saint Florent de Cahors, iiie siècle, martyr et premier évêque de Cahors (fêté le 4 juillet)

Saint Florent d’Orange vie siècle, évêque d’Orange (fêté le 17 octobre)

Saint Florent iiie siècle, évêque de Vienne (fêté le 3 janvier)

Saint Florian

Sainte Foy d’Agen

Saint François d’Assise

Saint François de Fabriano

Saint François Marto, voyant de Fàtima.

Saint François de Montmorency-Laval

Saint François de Paule, né le 27 mars 1416, mort le 2 avril 1507, Saint Patron de la Calabre

Saint François de Sales

Saint François Solano

Saint François Xavier († 1552 en Chine)

Saint François-Marie de Camporosso

Sainte Françoise Romaine

Saint Frédéric d’Utrecht

Saint Frézal du Gévaudan

Saint Fromond

Saint Front de Passais, fondateur du village de Domfront

Saint Front de Périgueux, fêté le 25 octobre

Saint Fulbert de Chartres

Saint Fursy de Péronne

Saint Gabriel de l’Addolorata

Saint Gabriel-Taurin Dufresse

Saint Gaétan Catanoso

Saint Gaétan de Thiene

Saint Gaetano Errico, fêté le 29 octobre

Saint Galactoire, fêté le 27 juillet

Saint Gal Ier de Clermont

Saint Gal II de Clermont

Saint Gall de Suisse

Saint Galmier de Lyon

Saint Gangolf d’Avallon (fêté le 11 mai)

Saint Gaspard Bertoni

Saint Gaspard del Bufalo (fêté le 28 décembre)

Saint Gaud d’Évreux

Saint Gaudence de Novare

Sainte Gauburge, patronne des apothicaires

Saint Gaudéric de Viéville

Saint Gault de Concise

Sainte Gemma Galgani (°1878 – †1903) (fêtée le 16 mai)

Saint Genès, ou Genest ou Génis ou Genêt

Sainte Geneviève

Saint Gens du Beaucet († 1127), de Provence

Saint Geoffroy d’Amiens

Saint Georges de Lydda

Saint Georges du Velay, premier évêque du Velay

Saint Georges Preca (°1880 – †1962) (fêtée le 9 mai)

Saint Gérard de Brogne († 959), militaire, canonisé par Innocent II lors du concile de Reims en 1131 (fêté le 3 octobre)

Saint Gérard de Csanád ou Gérard de Hongrie (° vers 980 – †1046), moine, abbé, ermite, évêque de Csaned, martyr (fêté le 24 septembre)

Saint Gérard de la Charité-sur-Loire († 1102), prieur bénédictin

Saint Gérard de Sauve-Majeure ou Gérard de Corbie († 1095)

Saint Gérard de Sées (°765 – †805), évêque

Saint Gérard de Sora, italien, canonisé vers l’an 630

Saint Gérard de Toul († 994), évêque de Toul en 963, canonisé en 1051 par Léon IX (fété le 23 avril)

Saint Gérard Majella († 1755), frère convers italien, canonisé en 1904 (fêté le 13 octobre)

Saint Géraud d’Aurillac

Saint Gerbaud ou Gereboldus, ou Gerebauld ou Gerbold († vers 690), moine, fondateur de l’abbaye de Livry en Normandie, puis évêque de Bayeux (fêté le 7 décembre)

Saint Gerlac de Houthem (xiie siècle), ermite

Saint Germain à la rouelle, missionnaire irlandais

Saint Germain d’Auxerre

Sainte Germaine de Pibrac

Sainte Gertrude d’Hamage ou Gertrude de Cambrai ou Gertrude aux Cats († 649), apparentée aux rois mérovingiens, un de ses fils fut maire du palais (fêtée le 6 décembre)

Sainte Gertrude de Helfta († 1301), moniale (fêtée le 17 novembre)

Sainte Gertrude de Nivelles († 659), fille de la bienheureuse Itte de Nivelles et abbesse de Nivelles en 650 (fêtée le 13 février ou le 17 mars)

Sainte Gertrude de Remiremont († 690), petite fille de Saint Romaric, abbesse au monastère de Saint Mont vers 654 (fêtée le 7 novembre)

Saint Gervais

Saint Géry de Cambrai

Saint Ghislain de Mons

Saint Gilbert de Neuffonts

Saint Gildas le Sage

Saint Gilles l’Ermite

Saint Gilles de Santarem

Saint Girons

Saint Giovanni Antonio Farina

Saint Giuseppe Moscati

Saint Giuseppe Benedetto Cottolengo

Sainte Gladys de Pencarnu

Saint Goar de Rhénanie

Saint Godefroid Coart (° 1512 – † 1572)

Sainte Godelieve de Gistel

Saint Gohard de Nantes ou Gonthard, évêque de Nantes et martyr tué par les Normands en 843

Saint Gontran (vie siècle), roi franc (fêté le 28 mars)

Saint Gonzalve

Saint Gorgon

Sainte Grâce (fêtée le 21 août), convertie et martyr

Saint Grégoire Barbarigo (fêté le 18 juin)

Saint Grégoire le Grand (fêté le 3 septembre)

Saint Grégoire l’Hésychaste († vers 1405), fondateur du monastère de Saint-Nicolas au Mont Athos (fêté le 7 décembre)

Saint Grégoire de Nazianze

Saint Grégoire de Nysse

Saint Grégoire de Tours (fêté le 19 novembre)

Sainte Grimonie

Saint Guérin

Saint Guillaume de Bourges

Saint Guillaume de Verceil (fêté le 25 juin)

Saint Gustave (fêté le 7 octobre en même temps que saint Serge de Resafa)

Saint Guy, ou Saint Vit

Saint Gwenaël, ou Guénhaël († 590), moine breton mort à Vannes (fêté le 3 novembre)

Saint Habib d’Édesse (fêté le 27 mars)

Sainte Hedwige de Silésie

Sainte Hélène d’Anjou

Saint Héliodore d’Altino (fêté le 3 juillet)

Saint Henri

Saint Henri de Osso y Cervello (°1840- † 1896) (fêté le 27 janvier)

Saint Herménégild

Saint Hervé

Saint Hilaire de Poitiers

Saint Hilarion de Gaza

Sainte Hildegarde de Bingen

Saint Hippolyte de Rome

Saint Honorat

Saint Honoré, patron des boulangers et pâtissiers (fêté le 16 mai)

Sainte Honorine de Graville

Saint Charles Houben (fêté le 5 juin)

Saint Hubert (fêté le 3 novembre)

Saint Humilis de Bisignano

Saint Hyacinthe

Sainte Isabelle

Sainte Ide de Boulogne

Saint Idesbald des Dunes

Saint Ignace d’Antioche

Saint Ignace de Laconi

Saint Ignace de Loyola

Saint Ildefonse de Tolède (fêté le 23 janvier)

Sainte Irène de Constantinople

Saint Irénée de Lyon (° vers 140 – + 202)

Saint Isidore de Séville

Saint Isaac Jogues

Saint Ismaël (fêté le 16 juin)

Saint Innocent Canoura Arnau

Saints Innocents (fêtés le 28 décembre en Occident et le 29 décembre en Orient)

Sainte Jacinthe Marescotti

Sainte Jacinthe de Fátima

Saint Jacques Chastan, martyr de Corée (fêté le 6 mai)

Sainte Jacqueline (fêtée le 8 février)

Saint Jacques de la Marche (fêté le 28 novembre)

Saint Jacques le Majeur (fêté le 25 juillet)

Saint Jacques le Mineur (fêté le 3 mai, anciennement le 1er mai)

Saint Janvier de Bénévent (fêté le 19 septembre)

Saint Jacques le Juste,premier évêque de Jérusalem frère de Jésus-Christ (fêté le 3 mai)

Saint Jean (ive siècle), martyr.

Saint Jean-Baptiste (fêté le 24 juin)

Saint Jean-Baptiste de La Salle (°1651 – † 1719), prêtre français, fondateur des frères des écoles chrétiennes

Saint Jean Berchmans, étudiant jésuite belge

Saint Jean Bosco (°1815 – †1888), prêtre italien, fondateur des salésiens et des salésiennes voués à l’éducation des enfants pauvres

Saint Jean Chrysostome

Saint Jean de Brébeuf

Saint Jean Calabria

Saint Jean de Dieu

Saint Jean XXIII pape de 1958 à 1963. Il introduit le concile Vatican II.

Saint Jean Macias (fêté le 16 septembre)

Saint Jean de Matha

Saint Jean de Saint-Facond (fêté le 12 juin)

Saint Jean Eudes (fêté le 19 août)

Saint Jean-François Régis (fêté le 16 juin)

Saint Jean le Silenciaire († 558), originaire d’Arménie, il bâtit un petit monastère d’une dizaine de moines à Nicopolis ; après quelques années d’épiscopat à Colonie, il se retira dans la grande laure de Saint Sabbas en Palestine (fêté le 7 décembre).

Saint Jean-Louis Bonnard, l’un des 117 Martyrs du Viêt-Nam

Saint Jean l’Évangéliste, apôtre (fêté le 27 décembre)

Saint Jean Porte latine (fêté le 6 mai)

Saint Jean-Gabriel Perboyre (fêté le 11 septembre)

Saint Jean-Marie Vianney dit Curé d’Ars (fêté le 4 août)

Saint Jean-Paul II (fêté le 22 octobre)

Sainte Jeanne de France, reine de France (fêtée le 4 février)

Sainte Jeanne-Antide Thouret (fêtée le 23 mai)

Sainte Jeanne d’Arc (fêtée le 30 mai)

Sainte Jeanne Beretta Molla (fêtée le 28 avril)

Sainte Jeanne-Élisabeth Bichier des Ages (fêtée le 26 août)

Sainte Jeanne-Émilie de Villeneuve

Sainte Jeanne-Françoise de Chantal (°1572 – †1641) (fêtée le 12 août)

Sainte Jeanne la Myrophore (fêtée le 24 mai)

Saint Jérémie (fêté le 1er mai)

Saint Jérôme de Stridon (fêté le 30 septembre)

Saint Jérôme Emilien (fêté le 8 février)

Saint Job (fêté le 10 mai)

Saint Joachim

Sainte Joaquina Vedruna (°1783- † 1854) (fêtée le 19 mai)

Saint Joël (fêté le 13 juillet)

Saint John Ogilvie (fêté le 10 mars)

Saint John Sarkander

Saint Jonas (fêté le 29 mars)

Saint Jonas de Kiev

Saint Jory

Saint Josaphat (fêté le 27 novembre)

Saint José de Anchieta

Saint José Gabriel del Rosario Brochero

Saint José Luis Sanchez del Rio

Saint Josemaría Escrivá de Balaguer (fêté le 26 juin)

Saint Joseph (fêté le 19 mars)

Saint Joseph de Cupertino

Saint Joseph de Leonessa

Saint Joseph Freinademetz, missionnaire en Chine

Saint Joseph Marello, évêque italien, fondateur de congrégation

Saint Joseph Nguyên Duy Khang († 1864), décapité, dans la persécution de l’empereur Tự Đức (fêté le 6 décembre)

Saint Joseph Oriol, prêtre espagnol, thaumaturge

Saint Joseph Vaz

Sainte Joséphine Bakhita

Saint Josse

Saint Jovite

Saint Juan Grande Roman (fêté le 3 juin)

Saint Jude (fêté le 28 octobre)

Saint Judicaël (fêté le 17 décembre)

Sainte Judith (fêtée le 5 mai)

Saint Jules, martyr,

Saint Jules, pape (fêté le 12 avril)

Sainte Julie de Corse (fêtée le 22 mai)

Sainte Julie Billiart (fêtée le 8 avril)

Saint Julien (fêté le 2 août)

Saint Julien (fêté le 27 janvier)

Saint Julien de Brioude (fêté le 28 août)

Saint Julien l’Hospitalier (fêté le 9 janvier)

Sainte Julienne de Cornillon

Sainte Juliette (fêtée le 30 juillet)

Saint Junípero Serra

Saint Juste de Cantorbéry (fêté le 14 octobre)

Saint Juste de Beauvais (fêté le 18 octobre)

Saint Justin de Naplouse (fêté le 1er juin)

Saint Justin de Jacobis (fêté le 31 juillet)

Sainte Justine d’Arezzo (fêtée le 12 mars)

Sainte Justine de Padoue (ier siècle), martyr (fêtée le 7 octobre)

Sainte Justine de Nicomédie († 304), martyr ;

Saint Juvin, du ixe siècle, fêté le 3 octobre.

Sainte Kateri Tekakwitha (fêtée le 17 avril)

Saint Kevin († 618) (fêté le 3 juin)

Saint Kieran de Clonmacnoise (°515 – † 550) (fêté le 9 septembre)

Saint Kieran de Saighir (fêté le 5 mars)

Sainte Kinga de Pologne (fêtée le 24 juillet)

Saint Kizito, martyr ougandais (fêtée le 3 juin)

Saint Kuriakose Elias Chavara

Saint Lambert

Sainte Landrade de Munsterbilzen

Saint Landry de Paris

Saint Laud de Coutances ou saint Lô (fêté le 22 septembre)

Sainte Larissa (fêtée le 26 mars)

Sainte Laura Montoya

Sainte Laura Vicuña († 1904), élève de 12 ans chez les Salésiennes d’Argentine

Sainte Laure de Cordoue († 854) (fêtée le 19 octobre)

Saint Laurent de Rome (fêté le 10 août)

Saint Laurent de Cantorbéry (fêté le 2 février)

Saint Laurent Imbert

Saint Lazare de Béthanie

Saint Léandre de Séville

Saint Léger d’Autun, martyr

Saint Léobon de Salagnac (fêté le 13 octobre)

Saint Léon, évêque de Sens vers 533 – 538 ou 541

Saint Léon Ier, docteur de l’Église (fêté le 10 novembre)

Saint Léon II (fêté le 3 juillet)

Saint Léon III (fêté le 12 juin)

Saint Léon IV (fêté le 17 juillet)

Saint Léon IX (fêté le 19 avril)

Saint Léon de Carentan (fêté le 1er mars)

Saint Léonard de Noblac (fêté le 6 novembre)

Saint Léonard de Port-Maurice (fêté le 26 novembre)

Saint Leonardo Murialdo (fêté le 30 mars)

Saint Léonce

Sainte Léonie Aviat

Saint Léopold Mandic (fêté le 30 juillet)

Saint Lié de MicyLié de Micy, (fêté le 5 novembre)

Saint Liboire du Mans (fêté le 23 juillet)

Saint Lin

Saint Lizier de Couserans, ou Saint Glycerius (fêté le 27 août)

Saint Longin (fêté le 21 juillet)

Saint Loubouer (fêté le 19 avril)

Saint Louis Bertrand, missionnaire espagnol (fêté le 9 octobre)

Saint Louis (fêté le 25 août)

Saint Louis de Toulouse (fêté le 19 août)

saint Louis de Gonzagues

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Sainte Louise de Marillac

Saint Louis Martin

Saint Louis Versiglia, Groupe des Martyrs de Chine

Saint Loup de Bayeux (fêté le 25 octobre)

Saint Loup de Soissons

Saint Loup de Troyes

Saint Louvent (fêté le 22 octobre)

Saint Luc (fêté le 18 octobre)

Sainte Lucie de Syracuse (fêtée le 13 décembre)

Sainte Lucia Filippini (fêtée le 25 mars)

Saint Lucien d’Antioche

Saint Lucien de Beauvais

Saint Ludan

Saint Ludovic de Casoria

Saint Ludovic Pavoni

Saint Luigi Scrosoppi

Sainte Lutgarde de Tongres

Sainte Lydie (fêtée le 3 août en Occident et le 20 mai en Orient )

Saint Macaire de Scété

Saint Maclou

Sainte Macre (fêtée le 6 janvier)

Sainte Macrine l’Ancienne (270° –†340) (fêtée le 14 janvier)

Sainte Macrine la Jeune (324 – †379) (fêtée le 19 juillet)

Sainte Madeleine de Canossa

Sainte Madeleine-Sophie Barat (°1779 – †1865) (fêtée le 25 mai)

Saint Maëul ou Mayeul

Saint Mamertin, évêque d’Auxerre

Saint Manuel González García

Saint Mansuy, 1er évêque de Toul

Saint Marc, évangéliste (fêté le 25 avril)

Saint Marc, pape (fêté le 7 octobre)

Saint Marcel

Sainte Marcelle (fêtée le 31 janvier)

Saint Marcellin

Saint Marcellin Champagnat (°1789-†1840)

Sainte Marcienne de Dellys (†303),, vierge et martyr

Sainte Marguerite d’Antioche ou Sainte Marine ou Sainte Marina

Sainte Marguerite d’Écosse

Sainte Marguerite d’Youville

Sainte Marguerite de Cortone

Sainte Marguerite-Marie Alacoque

Sainte Marguerite Bourgeoys

Sainte Maria Goretti

Sainte Maria Guadalupe Garcia Zavala

Sainte Maria Crescentia Hoess

Sainte María de las Maravillas de Jesús (°1891- † 1974) (fêtée le 11 décembre)

Sainte María Josefa Rosello († 1880).

Sainte Mariam Baouardy

Sainte Marie, ou Vierge Marie ou Mère de Dieu ou Mère de Jésus ou Immaculée Conception (fêtée le 15 août)

Sainte Marie de Béthanie (fêtée le 29 juillet)

Sainte Marie-Crucifiée de Rosa

Sainte Marie l’Égyptienne

Sainte Marie de l’Immaculée de la Croix

Sainte Marie de l’Incarnation

Sainte Marie-Alphonsine Danil Ghattas

Sainte Marie-Christine de l’Immaculée-Conception

Sainte Marie-Madeleine (fêtée le 22 juillet)

Sainte Marie-Madeleine de Pazzi (°1566- † 1607) (fêtée le 25 mai)

Saint Marien

Saint Marina

Sainte Marina

Sainte Marine

Sainte Marthe (fêtée le 29 juillet)

Saint Martial de Limoges

Saint Martin de Vertou (fêté le 24 octobre) (°527 – † 601) fondateur de l’abbaye de Vertou

Saint Martín de Porres

Saint Martin de Tours († 397)

Martyrs canadiens (xviiie siècle), voir saint Charles Garnier

Saints Martyrs d’Afrique (ve siècle), périrent par la main des Vandales ariens, en particulier sous Genséric de 429 à 455 et sous Hunéric et Gunthamund de 477 à 496 (fêtés le 7 décembre)

Saint Mary

Saint Materne

Saint Mathias

Saint Mathurin (fêté le 1er novembre)

Saint Matthieu (fêté le 21 septembre en Occident et le 16 novembre en Orient)

Saint Maur (fêté le 15 janvier)

Saint Maurice d’Agaune (fêté le 22 septembre)

Saint Maxime d’Évreux

Saint Maxime d’Andrinople († 305 à 311), martyr (fêté le 19 février)

Saint Maxime de Carthage (iiie siècle), martyr avec Térence, Pompée, Africain et 36 autres compagnons (fêté le 10 avril et le 28 octobre)

Saint Maxime le Confesseur († 662), moine (fêté le 21 janvier[dies natalis] et le 13 août [translation de reliques])

Saint Maxime de Constantinople († 229), patriarche (fêté le 17 novembre)

Saint Maxime de Durostorum, martyr (fêté le 13 avril et le 2 août, translation de reliques)

Saint Maxime d’Évreux (ive siècle), martyr avec saint Vénérand (fêté le 25 mai)

Saint Maxime de Kiev († 1305), d’origine grecque, métropolite de Kiev de 1285 à 1305, puis de toute l’église russe en 1283,

Saint Maxime le Marchand († 251), martyr (fêté le 30 avril)

Saint Maxime de Riez, évêque (fêté le 27 novembre)

Saint Maxime de Rome († 229), martyr avec les saints Tiburce, Valérien et Cécile (fêtés le 14 avril et le 22 novembre)

Saint Maxime de Turin (fêté le 25 juin)

Sainte Maxime (fêtée le 14 avril)

Saint Maximilien Kolbe

Saint Mayeul

Saint Médard de Noyon

Sainte Ménehould (fêtée le 14 octobre)

Saint Michel Garicoïts

Sainte Monique (fêtée le 27 août)

Saint Monon de Nassogne

Saint Maron, moine chrétien syriaque du ive siècle, fondateur de l’Église maronite et saint patron du Liban (fêté le 9 février)

Saint Nabor

Sainte Nadège, vierge et martyr à Rome sous Hadrien (fêtée le 18 septembre)

Sainte Namadie

Saint Namphase

Saint Narno († v 345), premier évêque de Bergame. (fêté le 27 août)

Sainte Nathalie (fêtée le 27 juillet)

Saint Nazaire

Saint Nectaire (fêté le 9 décembre)

Saint Pierre-François Néron

Saint Nicaise

Saint Nicolas Caramos ou Cassetis († 1657), martyr à Izmirpar la main des Musulmans (fêté le 6 décembre).

Saint Nicolas de Flue (°1417 – † 1487), ermite suisse

Saint Nicolas de Longobardi

Saint Nicolas de Myre (ive siècle), archevêque (fêté le 6 décembre)

Saint Nicolas le Studite († 868)

Saint Nicolas de Tolentino (°1245 – † 1305), moine de l’Ordre des Ermites de Saint Augustin,

Saint Nil de Stolbensk († 1554), disciple de saint Sabas de Pskov en Russie, ermite sur l’île déserte de Stolbensk sur le lac Seliger (fêté le 7 décembre)

Saint Nimatullah, moine libanais maronite (fêté le 14 décembre)

Saint Norbert de Xanten (°1080 – † 1134)

Saint Nathy d’Achonry abbé-évêque irlandais mort en 610 canonisé le 19 juin 1902, fêté le 9 août

Saint Nuno Álvares Pereira (°1360- † 1431) (fêté le 6 novembre)

Saint Océan

Sainte Odile de Hohenbourg (fêtée le 13 décembre)

Saint Odilon de Cluny

Saint Odon (fêté le 14 janvier)

Saint Olaf (fêté le 29 juillet)

Saint Olivier (fêté le 12 juillet)

Saint Omer (fêté le 9 septembre)

Saint Onésime (fêté le 16 février)

Saint Onuphre l’Anachorète (fêté le 12 juin)

Sainte Opportune (fêtée le 22 avril)

Saint Optat de Milève

Sainte Oranne d’Eschweiler (fêtée le 15 septembre)

Saint Osmond de Sées (fêté le 4 décembre)

Saint Ouen (fêté le 24 août)

Saint Ours ou en latin Ursus On compte au moins sept saints de ce nom15.

Saint Ours de Soleure, fin iiie siècle, martyr de la légion thébaine (fêté le 30 septembre)

Saint Ours d’Aoste, vie siècle, évêque, la cathédrale de la ville lui est dédiée (fêté le 1er février et le 17 juin)

Saint Ours d’Auxerre, 508, évêque (fêté le 30 juillet)

Saint Ours de Fano, 639, évêque en Italie (fêté le 15 mai)

Saint Ours de Loches, ve siècle (fêté le 27 juillet)

Saint Ours de Ravenne, 396 ou 398, évêque en Italie (fête le 13 avril)

Saint Ours de Toul, ve siècle. Il accueille Clovis à son retour de Tolbiac et désigne l’un de ses prêtres, s. Waast, pour le cathéchiser (fêté le 1er mars anciennement et le 4 septembreau xxe siècle)

Saint Ours de Troyes, 426 (fête le 27 juillet)

Saint Pacien de Barcelone

Saint Pablo de Granges, fêté toute l’année

Saint Pacôme le Grand, Abbé, fêté le 9 mai

Saint Padre Pio

Saint Palais ou Pallade († après 596), Évêque de Saintes, fêté le 7 octobre

Saint Pammaque, sénateur romain (†410)

Saint Pamphile de Césarée(†310)

Saint Pancrace

Saint Pantaléon de Nicomédie

Saint Pascal Baylon (1540-1592), confesseur, fêté le 17 mai

Saint Paschase Radbert,(† 865), abbé, fêté le 26 avril

Saint Pasquier de Nantes ou Pascharius 20e évêque de Nantes

Saint Pasteur

Saint Patern de Vannes, 1er évêque de Vannes.

Saint Paterne d’Avranches

Saint Patient de Lyon

Saint Patient de Metz, (fête le 8 janvier)

Saint Patrick ou Patrice

Saint Paul, martyr († 362 [réf. nécessaire])

Saint Paul VI

Saint Paul de Tarse

Saint Paul Miki et ses compagnons, martyrs au Japon en 1597

Saint Paulin de Nole

Sainte Pauline

Saint Paul de la Croix (fêté le 19 octobre)

Saint Pedro Poveda Castroverde, fêté le 28 juillet

Sainte Pélagie

Saint Pérégrin Laziosi

Saint Perpet ou Perpétue († 491), Évêque de Tours, fêté le 9 avril

Sainte Pétronille

Saint Philémon (ier siècle), fêté le 22 novembre

Saint Philibert de Tournus

Saint Philippe Ce lien renvoie vers une page d'homonymie

Saint Philippe Benizi

Saint Philippe Néri (°1515 – † 1595)

Saint Pie V (°1504 – † 1572), pape, fêté le 30 avril.

Saint Pie X (°1835 – † 1914), pape, fêté le 21 août.

Saint Pierre, apôtre

Saint Pierre Canisius (°1521 – † 1597), Docteur de l’Église

Saint Pierre Chanel

Saint Pierre Chrysologue

Saint Pierre Claver (°1580 – † 1654), fêté le 9 septembre

Saint Pierre Favre

Saint Pierre Fourier

Saint Pier Giorgio Frassati († 1925) (fêté le 4 juillet)

Saint Pierre-Julien Eymard

Saint Pierre de Vérone

Saint Pierre Thomas (°1305- † 1366), patriarche de Jérusalem (fêté le 6 janvier)

Saint Placide

Saint Polycarpe de Smyrne

Saint Polychronius (ive siècle), prêtre qui aurait assisté au concile de Nicée et aurait contré las arianistes; il aurait été assassiné par des extrémistes arianistes sous le règne de l’empereur Constantin II

Saint Polyeucte de Mélitène

Saint Pothin de Lyon

Sainte Praxède

Saint Prétextat, évêque de Rouen, martyr

Saint Priest (Saint Prix), évêque de Clermont.

Saint Prince de Soissons

Saint Privat († vers 260), martyr

Saint Procope de Sázava

Saint Prosdocime de Padoue (fêté le 7 novembre)

Saint Prosper (fêté le 25 juin).

Saint Protais

Sainte Pudentienne

Saint Quentin (fêté le 31 octobre)

Saint Quirice (fêté le 12 septembre)

Saint Quirille (fêté le 30 avril)

Saint Quirin de Neuss (fêté le 30 mars)

Saint Quirin de Rouen-Malmédy (fêté le 11 octobre)

Sainte Quitterie (fêtée le 22 mai)

Sainte Radegonde de Poitiers (fêtée le 13 août)

Sainte Radegonde de Chelles

Sainte Rafqa, religieuse maronite du Liban (fêtée le 23 mars)

Saint Ragnebert

Saint Rahy

Saint Raphaël (archange)

Saint Raphaël Guízar Valencia

Saint Raphaël Kalinowski

Sainte Raphaelle Porras y Ayllon (fêtée le 6 janvier)

Saint Raphaël Kalinowski (°1835- † 1907) (fêtée le 19 novembre)

Saint Raymond Nonnat,

Saint Regnobert de Bayeux

Saint Remi de Reims, archevêque (fêté le 1er octobre)

Sainte Reine (fêtée le 7 septembre)

Saint Remacle (fêté le 3 septembre)

Sainte Renelde de Saintes (fêtée le 16 juillet)

Saint René Goupil (fêté le 18 novembre)

Sainte Réparate

Sainte Restitute

Saint Richard Pampuri

Saint Richard de Saint-Anne

Sainte Rictude (fêtée le 12 mai)

Sainte Rita de Cascia ou Sainte Rita, (fêtée le 22 mai)

Saint Robert (fêté le 30 avril)

Saint Robert Bellarmin (fêté le 29 avril)

Saint Robert de Molesme (fêté le 21 mars)

Saint Robert de Newminster (fêté le 7 juin)

Saint Roch de Montpellier (fêté le 16 août)

Saint Rogatien de Nantes, martyr (fêté le 24 mai)

Sainte Rolende (fêtée le 14 mai)

Saint Romain (fêté le 28 février)

Saint Romuald de Ravenne († 19 juin 1027), ermite-prophète, fondateur de l’ordre camaldule, le dernier des pères du désert

Saint Romaric (fêté le 10 décembre)

Saint Romolo, évêque de Gênes

Sainte Rosa Venerini (fêtée le 7 mai)

Sainte Rosalie de Palerme, ermite (fêtée le 4 septembre et le 15 juillet à Palerme)

Sainte Rose Philippine Duchesne

Sainte Rose de Lima (fêtée le 23 août ou le 30 août)

Sainte Rose de Viterbe (fêtée le 4 septembre)

Saint Ruf de Metz (fêté le 7 novembre)

Saint Sabas le Sanctifié († 531), né en Cappadoce, abbé en Palestine (fêté le 5 décembre)

Saint Sabas de Kalymnos († 1948), originaire de Thrace orientale (fêté le 7 avril)

Saint Sabas de Pskov († 1495), probablement originaire de Serbie (fêté le 28 août)

Saint Sabas de Serbie († 1271), moine au mont Athos, archevêque d’Ipeck (fêté le 8 février et le 14 janvier)

Saint Sabas de Zvenigorod († 1407), disciple de saint Serge de Radonège en Russie (fêté le 3 décembre)

Saint Sabas le Goth († 372), martyr (fêté le 12 avril)

Saint Sabin de Bari (ve siècle), évêque

Saint Sabin de Plaisance († 420), évêque

Saint Sabin de Poitou, ermite

Saint Sabin de Spolète († 303 ?), martyr à Spolète (fêté le 7 décembre)

Sainte Sabine,(fêtée le 29 août)

Saint Salomon Leclercq

Saint Saturnin de Toulouse,

Saint Savinien

Sainte Scolastique sœur de saint Benoît de Nursie (fêtée le 10 février)

Saint Sébastien (fêté le 20 janvier en Occident et le 18 décembre en Orient)

Saint Second d’Asti fêté le 29 mars

Sainte Ségolène (fêtée le 24 juillet)

Sainte Ségolène (fêtée le 24 juillet)

Saint Selve ou Saint Sylve (°360- †400), évêque de Toulouse(fêté le 31 mai)

Saint Serf ou Servus († vers 483), esclave anonyme, martyr en Afrique par la main des Vandales Ariens sous Hunéric(fêté le 7 décembre)

Saint Sever († vers 407), évangélisateur de la Novempopulanie (fêté le 3 novembre)

Saint Séverin

Saint Sidoine Apollinaire, évêque de Clermont-Ferrand, poète

Saint Sidoine de Jumièges, abbé normand

Saint Sigismond

Saint Silvère († vers 537), pape et martyr

Saint Silvestre

Saint Similien ou Sabin 3e évêque de Nantes

Saint Siméon († vers 850), prêtre, ermite à Vaucé, non loin de Domfront dans le Passais (Maine) (fêté le 7 décembre)

Saint Simon, apôtre (fêté le 28 octobre en Occident et le 1er juillet en Orient)

Saint Simon Stock (°1164- † 1265) (fêté le 16 mai)

Saint Simon de Lipnica

Sainte Simone (fêtée le 28 octobre)

Saint Sinice de Reims, 2e évêque de Reims en 280

Saint Sixte Ier, pape de 117 à 129

Saint Sixte II, pape de 257 à 258

Saint Sixte, premier évêque de Reims en 260

Sainte Sophie de Thrace

Saint Spire ou saint Exupère, Évêque de Toulouse, successeur de saint Selve

Saint Spyridon de Trimythonte, évêque à Chypre

Saint Stanislas Papczyński

Saint Stanislas (°1030 – †1079), évêque de Cracovie

Saint Stanislas Kostka (°1550 – †1568), novice jésuite, polonais

Saint Sulpice le Pieux

Saint Sulpice-Sévère

Sainte Sunniva de Selje, sainte norvégienne du xe siècle

Sainte Sveva da Montefeltro (ou Serafina Sforza)

Sainte Sylvie de Rome, mère de Grégoire Ier

Saint Sylvestre (fêté le 31 décembre en Occident et le 2 janvier en Orient)

Saint Sylvestre Guzzolini (fêté le 26 novembre)

Saint Symphorien d’Autun, martyr

Saint Tanguy de Locmazhé (fêté le 19 novembre)

Saint Tarcisius de Rome

Sainte Tatiana (fêtée le 12 janvier)

Saint Taurin d’Évreux

Sainte Teresa de Calcutta (fêtée le 5 septembre)

Saint Theau (disciple de saint Éloi, vie siècle)

Saint Théophile d’Antioche († 181 ou 185), septième évêque d’Antioche (fêté aussi le 13 octobre en Orient)

Saint Théodore Studite

Saint Théodore, soldat romain, martyr en Turquie, décapité pour sa foi (fêté le 9 novembre)

Saint Thibaut de Provins

Saint Thibaut de Marly

Sainte Thérèse d’Avila (°1515- † 1582) (fêtée le 15 octobre)

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, ou sainte Thérèse de Lisieux (°1873- † 1897) (fêtée le 1er octobre)

Sainte Thérèse des Andes (°1900- † 1920) (fêtée le 12 avril)

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix Edith Stein (°1891- † 1942) (fêtée le 9 août)

Sainte Thérèse Couderc (fêtée le 26 septembre)

Sainte Thérèse-Marguerite du Sacré Cœur de Jésus (°1747- † 1770) (fêtée le 7 mars)

Sainte Thérèse de Portugal

Sainte Thérèse de Jésus Ibars

Sainte Thérèse de la Trinité

Saint Thierry (fêté le 1er juillet)

Saint Thomas

Saint Thomas d’Aquin

Saint Thomas de Canterbury ou saint Thomas Becket

Saint Thomas More

Saint Thomas de Villeneuve

Saint Thomas de Tibériopolis († 361), diacre martyr (fêté le 28 novembre).

Saint Thomas Ier de Constantinople († 610), patriarche (fêté le 21 mars).

Saint Thomas II de Constantinople († 668), patriarche dit Thomas le Nouveau (fêté le 15 novembre).

Saint Thomas de Cori (fêté le 11 janvier)

Saint Thomas Defourkinos († 912), higoumène (fêté le 10 décembre)

Saint Thomas de Maléon (ixe siècle ou xe siècle), moine (fêté le 7 juillet).

Saint Timothée d’Éphèse

Saint Trivier de Thérouanne.

Saint Tropez ou Torpes ou Torpetius († vers 68), chevalier romain décapité sous Néron (fêté le 17 mai)

Saint Trudpert

Sainte Ulphe

Saint Ulrich d’Augsbourg

Saint Urbain

Saint Ursin de Bourges

Saint Ursmer de Lobbes

Sainte Ursule de Cologne

Sainte Ursule Ledóchowska

Saint Vaast d’Arras

Saint Valbert, moine né vers 595, mort le 2 mai 670. Disciple de Saint-Colomban, il succéda à Saint-Eustache et fut dès 629 le troisième abbé de Luxeuil

Saint Valentin (fêté le 14 février) aussi connu comme Saint Valentin de Terni ou Saint Valentin de Rome

Sainte Valentine (fêté le 25 juillet) Martyre à Césarée de Palestine (✝ 308)

Sainte Valérie

Saint Valerius ve siècle, premier évêque du Couserans

Saint Venceslas

Sainte Vérène

Sainte Véronique

Sainte Véronique Giuliani

Saint Victor de Marseille

Saint Victor de Plaisance († 375), évêque de Plaisance ; après les persécutions, il défendit la doctrine catholique contre l’hérésie des Ariens (fêté le 7 décembre)

Saint Victrice de Rouen

Saint Vigile d’Auxerre

Saint Vigor de Bayeux

Saint Vincent de Paul

Saint Vincent Ferrier

Saint Vincent Kadlubek

Saint Vincent Pallotti

Saint Vincent d’Embrun

Saint Vincent de Soignies

Saint Vincent-Marie Strambi

Saint Vincent de Saragosse

Saint Vincenzo Grossi

Saint Virgile de Salzbourg (fêté le 27 novembre)

Sainte Virginie Centurione Bracelli (°1587 – †1651), canonisée en 2003 par le pape Jean-Paul II

Sainte Vivienne

Saint Vital de Bologne

Saint Vital de Gaza

Saint Vital de Ravenne (fêté le 28 avril)

Saint Vital de Salzbourg

Saint Vorles de Marcenay

Saint Vulbas

Saint Vulfric

Saint Walbert

Saint Wilfried

Saint Waneng de Fécamp

Saint Wandrille

Sainte Waudru

Saint Wanceslas

Sainte Wilgeforte

Sainte Wivine de Grand-Bigard

Saint Wolfgang de Ratisbonne

Saint Wulfram de Sens

Saint Wulphy

Saint Xavier, fêté le 3 décembre

Saint Xénophon, sénateur de Constantinople (fêté le 26 janvier)

Saint Xiste, autre nom de Saint Sixte Ier

Sainte Yolande (°1196-†1233) (fêtée le 17 décembre), reine de Hongrie

Saint Yrieix, † 591 (fêté le 25 août)

Saint Yves Hélory de Kermartin (fêté le 19 mai)

Saint Zacharie

Sainte Zdislava de Lemberk

Sainte Zélie Martin

Saint Zénaïde (fêté le 11 octobre)

Saint Zénobe de Florence

Saint Zénon,_tribun_de_l’armée_romaine

Saint Zénon de Vérone

Sainte Zita de Lucques

Saint Zotique (fêté le 23 décembre)

 




AU CPN DE LAXOU – CHAQUE JOUR DES GENS MEURENT A CAUSE DE MALTRAITAITENCE – D’ESSAIS THERAPEUTIQUE FOIREUX……

12062018

lelivrer

AU CPN DE LAXOU – CHAQUE JOUR DES GENS MEURENT A CAUSE DE MALTRAITAITENCE – D’ESSAIS THERAPEUTIQUE FOIREUX……

ENTRE 1998 et 2013 j’ai vu des horreurs de je raconte en toute objectivité et sincérité dans le livre – Meurtre Sur Ordonnance.

Livre que le CPN de LAXOU voudrait voir retiré de la circulation, depuis la plainte du 3 février 2018 (toujours pas instruite par le procureur), le CPN me fait des menaces, me harcèle.

Pour la petite histoire : en 2011 Le Docteur BEAU propose à moi et une patiente un nouveau traitement. Peu de temps après la patiente meure et je me retrouve boulevard LOBAU à porté le chapeau. La police se rends compte de la méprise et me relâche. On me retrouvera peu temps après inconscient en forêt, je resterais 8 jours dans le COMA après avoir été déclaré mort puis trois jours ou le pronostic vitale était engagé.

Depuis plus d’un ans une groupe des victimes du CPN de LAXOU c’est crée sous Facebook. Des personnes sont régulièrement emmené aux urgences pour mauvais traitement au CPN. Mais les plaintes sont classé sans suite.

Moi j’y fus internet en 1998 pour la première fois après un « pétage de plomb ». Pour me calmé on me donne divers traitement dont du fer. En 20 ans j’ai fais une bonne 15ène de tentatives de suicide, je suis « mort » trois fois…. Et je me suis injecté du mercure. Celui-ci comme ça paraissait invraisemblable pour les infirmiers, est resté 17 mois sans soins dans mon bras qui se nécrosé de jours en jours. Fin 1999 on fini par me faire voir à l’hôpital central, le mercure cours toute au long l’humérus gauche. On retire alors ce qu’on peu.

En 2013 j’arrêtai le suivit car le Pr Jean Pierre BRONOWICKI me trouve une hémochromatose d’origine génétique, ce qui provoque des périodes dépressives. On essais donc l’arrêt des traitement psy et la, plus aucune envie suicidaire, je vais mieux, enfin façon de parlé car le mercure lui est en train de me détruire le système nerveux centrale et je souffre d’une DMLA précoce invalidante.

Alors j’écris un livre qui témoigne de l’enfer que j’ai vécu au CPN. 

Une petite anecdote : En 2011 le Dr BEAU, directeur de la clinique du CPN, propose à Une patiente et moi même un nouveau traitement censé remplacé à lui seul les 15 cachés que l’on nous fait pendre chaque jours, à condition de le prendre à une heure bien précise.

Au Bout d’à peine une semaine de traitement, le fille qui prenait le traitement avec moi commence à dire des choses inquiétantes, poète je met en vers mes inquiétudes à son sujet et confit le textes aux infirmiers. Ceux-ci souries et me propose de le remettre à la personne concerné. Je quitte la clinique peu de temps après car je souffre d’une cataracte précoce, une intervention est prévu en fin d’année au CHU.

Entre temps la jeune fille est retrouvé morte et moi convoqué boulevard LOBAU pour non assistance à personne en danger…. La police se rends vite compte que je n’ai rien à voir avec cette accusation et me relâche. On me retrouvera inconscient en forêt de haie peu de temps après, je passerais Huit jours dans le coma dont  avec le pronostique vitale engagé.

Je serais opéré de l’œil gauche fin 2011 et de l’œil droit début 2012, deux mois après je fais une cataracte secondaire qui est opéré au laser. En 2016 des trous apparaissent sur la rétine, je subit plusieurs intervention au laser mais le diagnostique d’une DMLA sèche précoce est posé. 

Début 2017 je suis près de tremblement étrange, on me fait passé SCANER, IRM, EMG pour au finale m’annoncer que le mercure que j’ai encore dans l’organisme mais il est en train de me détruire le système nerveux centrale. 

Je décide donc le 3 février de porté plainte contre le CPN, en écrivant une lettre au procureur de la république que je dépose dans la boite au lettre de la cité judiciaire le même jours au petit matin.

La réponse ne se fait pas attendre mais pas celle que j’espère, le CPN me poursuit en justice, me menace pour que je retire le livre « meurtre sur ordonnance » publié à l’étranger et diffusé librement sur le net.

C’est donc la guerre !

En Mars voyant des pneus de voiture crevés à l’emplacement réservé au bus, alors que je me rendait à une réunion des alcooliques anonyme pour aidé ceux qui sont encore la dedans, pour ma part j’ai arrêté après la mort d’un de mes jeune frère qui était hospitalisé au CPN de LAXOU. J’ai l’idée de transformé la canne qui me sert pour mes problème lombaire depuis 1987 pour en faire un outil qui, je l’espère, me permettra d’alerté l’opinion publique sur ce qui se passe au CPN de LAXOU (les gens qui souffrent au CPN ça ne les concerne en rien, alors ils s’en foutent, on va voir comment ils vont réagir quand on va touché à leur petite voiture). me suis-je dis en moi même.

C’est vrai en même temps qu’avec une intoxication au mercure je pourrait finir le peu qu’il me reste à vivre paisiblement avec ma compagne, mais avec ce que j’ai la bas même dans la mort cela me hanterait si je ne faisait pas quelque chose.

Début Juin j’installe une caméra dans l’angle de la porte d’entrée équipé d’une cellule photo-sensible qui la met en fonction dès qu’il y a de la lumière, que je relie à un CPL, lui même relié à un autre CPL. La vidéo est alors envoyé vers plusieurs CLOUD dont seul quelques amis on les codes d’accès.

Chaque jours Mme VALENCE nourrir les oiseau de nuit en toute illégalité, car cela rompre leur cycle migratoire. Cela fait un moment que je discutais avec elle pour lui dire que ce qu’elle fait n’est pas bien. Je décide donc de lui montré ma canne et e demande gentiment à quatre jeune déjeunant dans le parc la nuit (ramadan oblige), de lui faire peur car elle n’écoute pas ce que je lui dit à ce sujet. Je m’attendais donc à des représailles de sa part, le 5 au soir on m’informe que police va essayé de me prendre en flague dans la nuit. Il n’en est rien, c’est donc au domicile de mon amie, chez qui je vie, que la police vient m’arrêter peu après minuit le 6 Juin. Le bâtiment est placé sous vidéo surveillance et chez mon amie ma caméra envoi sur le net le son, l’image, la date et l’heure de l’interpellation.

Je n’ai aucun contact avec mes ami, le seul moyen pour que la vidéo ne soit pas diffusé est la diffusion sur les réseaux sociaux de deux choses, le vis de procédure quand à mon interpellation et la mise en examen du CPN de LAXOU !




Alzheimer Thyroïde L’économie va sacrifier des vies !

1062018

Alzheimer Thyroïde L'économie va sacrifier des vies !

Alzheimer Thyroïde L’économie va sacrifier des vies !

La prise en charge de la maladie d’Alzheimer coûte trop cher et elle cause (selon les économistes), plus d’inconvénient que de bénéfices.

Pour la Thyroïde la nouvelle molécule est plus dangereuse que l’ancienne et moins efficace !

Mais comme il faut amortir les frais engagé pour développé cette nouvelle molécule, ce n’est pas rentable de revenir à l’ancienne.

Donc les patient traité avec le Lévothyrox nouvelle formule pourront crevés, ont ne reviendra à l’ancienne formule que lorsqu’un aura remboursé les frais de recherche sur le nouveau Lévothyrox




Hypnothérapeutes et hypnotiseurs, la nouvelle escroquerie thérapeutique du 21ème Siècle

16052018

page-0

L’hypnose est une pratique qui existe depuis la nuit des temps. C’est avant tout apprendre à se connaître, ce faire confiance et savoir que le corps humain possède par lui même des ressources insoupçonné. Mages, Druides et Médecins Égyptiens connaissaient ces pratiques qu’ils enseignaient aux peuple, afin que ceux-ci puisse à leur guise utilisé cette technique pour soulagé leurs maux. Il n’est pas question de magie ou de thérapie, juste la conscience de soit même, de se connaître vraiment.

Avec l’arrivé des religions Monothéisme ces pratiques furent interdites, leur usage sévèrement réprimé, seul enseignants tués ou brûlé en place publique.

 

Nul n’est en mesure se traité une tiers personne avec l’hypnose car aucun fluide de passe d’une personne à l’autre, tout simplement parce que chacun de nous avons notre propre code inscrit dans notre ADN pour administré notre corps.

CONCLUSIONpage-1

 

 

En conclusion, aujourd’hui les pseudo-thérapeutes qui prétendes pratiqué l’hypnose thérapeutique, utilisent des brides de connaissance sans connaître réellement toutes applications de l’hypnose. En détruisant systématiquement tout se qui pouvait nuire à la progression du christianisme et de la domination de l’homme sur l’homme, les humains ont rompus l’harmonie existantes entre l’humain est son environnement.

 

Hypnotiseurs et hypnothérapeutes sont de la même souche de que les voyants et illusionnistes, ils usent de la crédulité des gens pour leur soustraire de l’argent.




Quand les économistes nous prennent pour des débiles

10052018

il nous prennent pour des débiles







Maconneriepeillat |
Intersyndicaleadapei79 |
rucher du Bout de Cesnes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vracdesouvenirs
| Futureofwork
| Marseille Poubelle la Vie