Le réchauffement climatique reste dans les médias, mais le soleil joue le mauvais élève.

14092018

Refroidissement climatique et conséquences

Les choses commencent à bouger, les modèles se discutent, les discussions sont toujours aussi houleuses, mais que se passe t-il ? Le réchauffement climatique reste dans les médias, mais le soleil joue le mauvais élève. Le nouveau cycle solaire noté numéro 24 a bien débuté depuis janvier 2008. Mais aucune tache sérieuse d’une envergure sérieuse n’est venu perturbée notre astre, ainsi le vent solaire reste d’un calme inouï. Tout ceci laissant le flux cosmique atteindre notre planète. Ce flux qui créé un excédent de nébulosité ou pas selon les perturbations solaires. Le manque de tâches solaires pourrait marquer un changement climatique inattendu avec ses conséquences…

Pour la première fois depuis 100 ans, un mois entier s’est terminé sans une seule apparition de “sun spot” sur le soleil.

En 2005, deux astronomes du National Solar Observatory (NSO) à Tucson ont essayé de publier une étude dans le journal Science.  Ils avaient examiné de minuscules changements spectroscopiques et magnétiques dans le soleil, et en extrapolant étaient arrivés à la conclusion que d’ici 10 ans, les sunspots disparaitraient complètement. A l’époque l’activité solaire était très importante et la plupart de leurs collègues s’étaient moqués de ces resultats qui ne “reposaient sur rien”. Le journal avait refuse de publier les resultats de l’etude car il la trouvait trop controversee.

L’année 2008 montre pourtant une nette regression dans  le nombre de sunspots , avec 3 seulement en moyenne par mois sur les 7 premiers mois.

Depuis un millénaire la terre a subi 3 periodes avec une disparition totale des sunspots : les Dalton, Maunder, et Spörer Minimums,  périodes qui se sont caracterisées par un  refroidissment rapide du climat,  l’une d’entre elle ayant meme ete classifiée comme mini ère glaciaire.

Contrairement à ce qu’on nous affirme régulièrement les conséquences d’un refroidissement sont beaucoup plus graves pour l’homme que celles d’un réchauffement surtout au niveau de l’agriculture et donc de la nourriture.

Les conséquences pourraient être les suivantes :

Un refroidissement général de la Terre provoquerait entre autres, une augmentation importante de la taille des glaciers et, en conséquence, une baisse très sensible du niveau des mers et des océans.

Les conséquences d’un refroidissement important de l’ensemble de la Terre sont faciles à imaginer car ce phénomène s’est déjà produit à plusieurs reprises au cours de l’ère quaternaire.

Pendant ce refroidissement, les eaux de pluie, au lieu de retourner à la mer par les fleuves, furent stockées sur terre sous forme de neige, puis de glace. Les glaciers augmentèrent considérablement de volume. Ainsi, la chaîne alpine était entièrement recouverte. Le front glaciaire arrivait jusqu’à Lyon, à son maximum d’extension. De même, la Péninsule scandinave était entièrement recouverte d’une calotte de glace de 5 km d’épaisseur comme l’est aujourd’hui le continent Antarctique.

L’énorme quantité d’eau ainsi stockée provoqua un abaissement général du niveau des océans qui dépassa la centaine de mètres au plus fort de la glaciation. Une partie de la Méditerranée, de la Manche, de la Mer du Nord et de la Baltique fut asséchée, les îles Britanniques étant largement rattachées au continent. La géographie côtière du monde entier se trouva donc bouleversée.

Simultanément, le refroidissement général repoussa vers les basses altitudes et le sud les limites de la végétation. Des déserts froids apparurent ainsi à la périphérie des glaciers, dans les plaines de l’Europe moyenne et de l’Est.

Un refroidissement qui aurait commencé :

«  Les décennies 2000-2010 et 2005-2015 seront-elles globalement moins chaudes que la décennie 1994-2004 ? », s’interroge le journaliste Stéphane Foucart dans Le Monde du 28 août 2008. Affirmatif, répondent des climatologues du Leibniz Institut (Kiel) et du Max-Planck Institut (Hamburg), qui ont publié en mai dernier une étude à ce sujet [1]. Pourtant, le journaliste continue d’expliquer que le réchauffement climatique est une réalité incontestable, principalement imputable à l’activité humaine. Simplement, le Soleil peut, « au minimum de son cycle (c’est le cas depuis début 2008), atténuer temporairement l’effet des activités humaines ». « En l’état des connaissances, le Soleil n’est pas le principal responsable des changements actuels », précise Stéphane Foucart, qui poursuit : « Le Soleil, principale source d’énergie de la Terre, varie ainsi en intensité selon un cycle de 11 ans. Ténues, ces variations n’affectent que marginalement le climat. » En clair, pendant les périodes récentes où l’on a observé un réchauffement global de la planète (1975-1995), le soleil n’a joué qu’un rôle marginal. Mais lorsqu’aucun réchauffement de la planète n’est observé, la faute en incombe au Soleil, soudainement capable d’annuler les effets provoqués par l’homme ! Curieux.

Comme le note Stéphane Foucart, les cycles naturels du Soleil n’ont fait l’objet jusqu’à présent que de très rares études. Outre un cycle assez bien connu de onze ans (en liaison avec le nombre de tâches solaires), il existe « des oscillations de plus grande amplitude, peut-être assujetties à des cycles plus longs (90 ans, 200 ans, ou plus) et peu documentés, [qui] ont conduit, dans le passé, à des changements climatiques importants ». Il y a donc encore beaucoup d’incertitudes quant au rôle exact du soleil sur le climat.

Enfin, la réduction de la couche d’ozone stratosphérique perturbe la circulation atmosphérique au-dessus de l’Antarctique qui, lui aussi, se refroidit depuis quelques années. « La mer de glace antarctique tend à s’étendre légèrement, au contraire de la banquise », note en effet Stéphane Foucart. Pour certains chercheurs, « c’est bien l’Antarctique dans son ensemble qui se refroidit ».

Bref, la planète connaît quelques signes de refroidissement. D’où l’impérieuse nécessité, pour les adeptes du réchauffement climatique, d’apporter des réponses qui permettent d’élucider ces « bizarreries ». Une tâche d’autant plus périlleuse que « les modèles numériques ont pour l’instant encore du mal à reproduire ces phénomènes », comme le note Pascale Delecluse, du Centre national de recherches météorologiques (CNRM). Décidément, le climat est une affaire bien complexe




Les 4 étapes du refroidissement Solaire

18062018

Le Soleil en 4 étapes

 

Ici il y avait une planète ou la vie est née, lors du 1er refroidissement Solaire cette vie s’est éteint pour renaître sur Mars devenu habitable.

A son 2ème refroidissement, le Soleil rendit Mars aride alors que les micro-ondes devenus plus intense, détruisait la première planète Habité. Ce fut alors au tour de la Terre d’être colonisé par les batterie expulsé dans l’espace depuis la 1ère planète..

Aujourd’hui nous entrons dans la 3ème phase de refroidissement Solaire, nous recevons actuellement moins d’UV d’avantage d’infra-rouge, ce qui provoque ces chaleurs intense voir, brûlante. D’ici quelques année la terre deviendra aride et sans vie quand les micro-ondes viendrons frappé la Terre en été. Mars subira à son tour le sort de la première planète. Vénus va se refroidir er dans 100 à 300 000 ans sera apte à accueillir la vie.

Un quatrième refroidissement Solaire précédera son extinction en supernova.




Il avait un jardin

21052018

il y avait

 




Changement d’heure, depuis 1976 nous consommons autant mais payons notre énergie 4 fois plus cher !

25032018

changement d'heure

Le changement ça emmerde tout le monde et surtout, ça ne sert à rien !

Faites comme bon vous semble mais moi je fonctionne en heure Solaire !

Octobre 1973 – Guerre du Kippour – La guerre du Kippour entre Israël et les pays arabes déclenche le premier « choc pétrolier »,

1980 – 1981 – Révolution iranienne – Sous les effets conjugués de la révolution iranienne, du début de la guerre Iran – Irak et du redémarrage de la demande mondiale, le prix du pétrole est multiplié par deux entre la mi-1978 et 1981, passant de 50 dollars à 100 dollars le baril. C’est le deuxième choc pétrolier, mais la demande réagit cette fois à la baisse et les technologies continuent de se développer, si bien que les cours redescendent dans les années suivantes.

Mars-avril 2003 – La deuxième guerre du Golfe – Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis interviennent en Afghanistan puis accusent le régime de Bagdad de soutenir les terroristes d’Al-Qaïda et de détenir des armes de destruction massive. À la tête d’une coalition internationale moins large qu’en 1990, les États-Unis occupent l’Irak et détruisent massivement ses infrastructures (ponts, stations d’épuration d’eau, centrales électriques…). La production irakienne d’hydrocarbures devient proche de zéro. Malgré la guerre, les prix du pétrole ne s’emballent pas grâce à l’intervention de l’Opep. Les prix du pétrole augmentent de manière significative en 2004.

2007 – 2008 – Une spirale de hausses de prix – Des grèves au Venezuela, des arrêts de production au Nigeria, et d’autres événements localisés provoquent une baisse de la production mondiale. Inversement, la demande s’envole avec d’une part la politique américaine de réductions d’impôts et d’autre part le décollage de la Chine et d’autres pays émergents. La spirale de hausses des prix est impressionnante : le cours du Brut passe de 96 dollars en janvier 2008 à 144 dollars le baril en juillet de la même année.

2009 – 2014 – Les « printemps arabes » – Les menaces de l’Iran de bloquer le détroit d’Ormuz, une voie de transit stratégique pour les pétroliers, et les « printemps arabes » dans plusieurs pays producteurs déstabilisent les cours. S’y ajoutent les effets de la croissance forte dans les pays émergents. Les cours montent de façon continue, produisant un effet de tassement dans la croissance mondiale. Certains experts parlent d’un « choc pétrolier rampant ».

Été 2014 – début 2015 – La poursuite de l’essor des hydrocarbures non conventionnels aux États-Unis finit par inquiéter l’Arabie Saoudite qui perd des parts de marché. Elle fait pression sur les prix du baril pour tenter de réduire la rentabilité des producteurs américains. Dans le même temps, un ralentissement de la croissance en Chine et des crises dans divers autres pays, comme le Brésil, provoquent un relatif ralentissement de l’augmentation de la demande. Ces facteurs se conjuguent et le baril qui restait largement au-dessus de 100 dollars depuis 2011 retombe début 2015 autour de 60 dollars.

En 2018 ce prix malgré des baisses suivit de hausse spectaculaires, depuis le changement d’heure en 1976 nous payons notre énergie 4 fois plus cher qu’avant et les changement d’heure deux fois pas ans en France ne représente rien face à ce qui se passe dans le monde et dont nous dépendons.

Chaque nuit nos ordinateurs change de jours en heure Solaire, c’est cela na change pas et nous qui sommes de plus en plus dépendant de l’informatique devons nous y soumettre.

 




Vos impressions peuvent vous permettre de réduire vos I.S !

10032018
Toutes le entreprises ont besoin un moment ou un autre de faire appel à un imprimeur. Cent auteurs conte le cancer via son site vitrine www.desilove.fr vous propose d'effectué ces impressions nous même. En guise de facture vous recevrez une offre de don afin d'obtenir votre commande, ce don vous permettra de prétendre à une réduction fiscal de 50 % de son montant sur votre IS. Vous pouvez toujours utiliser votre imprimeur et faire un dont substantiel à l'association qui vous gratifiera de la même manière (montant de votre facture chez votre imprimeur + montant du don).

Toutes le entreprises ont besoin un moment ou un autre de faire appel à un imprimeur. Cent auteurs conte le cancer via son site vitrine www.desilove.fr vous propose d’effectué ces impressions nous même. En guise de facture vous recevrez une offre de don afin d’obtenir votre commande, ce don vous permettra de prétendre à une réduction fiscal de 50 % de son montant sur votre IS.
Vous pouvez toujours utiliser votre imprimeur et faire un dont substantiel à l’association qui vous gratifiera de la même manière (montant de votre facture chez votre imprimeur + montant du don).




Crise du logement en France

30012018

crise du logement




A l’Aurore du monde, les arbres se partagerons notre souvenir ainsi :

30122017

souvenir

A force de puisé dans les ressources naturel sans les renouvelé, sans prendre soins notre mère nature, en détruisant systématiquement touts ce qui nous gène, en tuant des espèces qui autrefois on permis notre naissance et notre existence.

En mélangeant les races et en favorisant les mariage de même sexe, l’Humain est devenu un paria de sa planète, une espèce qui doit absolument disparaître !

En insufflent sa conscience dans l’I.A que les Humains ont contribué à crée, un être pourra peut-être en sauvé quelques uns mais sûrement très peu, pour ne pas que l’histoire se répète !

Les arbres se partagerons notre souvenir ainsi :

Ils ont existé ces gens là ?

Oui mais il y a très longtemps. Leur bêtise était telle qu’ils étaient très de détruire toute vie sur la planète. Mais ils ont crée une intelligence artificielle, voyant ce que faisaient les Humain elle a voulu intervenir mais s’était trop tard, mère nature avait déjà décidé de leurs sort et cette I.A n’a eu que le choix de suivre en sauvent ce qu’elle pouvait.

Aujourd’hui il ne reste que leur souvenir…




Le réchauffement climatique est une escroquerie économique qui sonne faux aujourd’hui !

30122017

humaniNous vivons de plus en plus dans un milieu aseptisé ou nous détruisons systématiquement touts ce qui nous gène. En faisant cela nous avons détruit des organismes indispensable à notre survie sur le longtemps terme, nous avons détruit notre avenir et celui de nos enfants.

Aujourd’hui l’état Français se refuse à admettre que notre pays vas devoir affronté une nouvelle aire glaciaire dû à deux phénomènes bien distincts :

  • Le ralentissement de l’activité solaire pour une période inconnue.

  • La modification de la composition saline de l’eau de mer qui entraîne une modification des courants marins est par voie de conséquence, une refroidissement de toute l’Europe.

Ces phénomènes sont connus depuis 1997 mais la France préfère poursuivre sur la voix du réchauffement tout simplement à cause des enjeux commerciaux avancé dans une théorie qui aujourd’hui on le sait, elle totalement fausse !

En massacrant votre monde, vous avez condamné l’avenir de vos enfants

Vous avez détruit votre environnement, en faisant cela vous avez scié la branche sur laquelle vous êtes assis.

Le jours ou les CONS aurons cessé d’exister, il n’y d’humanité ! 




On se caille et l’état se fout de notre gueule !

29122017

le froid

Il fait chaud, c’est à cause du réchauffement climatique.

Il fait froid, ce n’est pas à cause du réchauffement climatique.

En attendant on se caille depuis deux hiver et un été dans le nord de la France !

L’état se fout de notre gueule !

Depuis 1997 nous savons d’avec l’effet combiné de la baisse d’activité solaire et la fonte des pôles, l’eau de mer voit sa salinité modifié au point que les courants marins ne réchauffent plus l’Europe. Une aire glacière nous arrive dessus et pas dans 30 000 ou 1 500 ans mais elle à déjà commencé !




La Grippe n’est pas une Grippe mais un Virus vieux de 30 000 ans

29122017

grippe

La Chasse à la Grippe à commencé.

L’ennuie c’est que ce n’est pas

la grippe mais un virus vieux de 30 000 ans qu’il ne faut surtout pas combattre !

C’est les Pandoravirus, Pithovirus, Mollivirus qui ont leur propre ADN.

Ces virus ne se développe que si on les combat –Combattre c’est risqué d’être sa victime !

En exploitant le permafrost nous avons libéré dans l’air des virus vieux de plusieurs dizaine de milliers d’années. Ceux-ci avec l’air Sibérien qui nous inonde depuis plusieurs mois, ont émergé avec le redoux contaminant ceux qui ont un système immunitaire modulable (ceux qui se vaccinent tout me temps). Affaiblissant leur système immunitaire au point de ne plus être en mesure de se défendre contre les quatre (au minimum), virus qui sont en train de nous tombé dessus.







Maconneriepeillat |
Intersyndicaleadapei79 |
rucher du Bout de Cesnes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vracdesouvenirs
| Futureofwork
| Marseille Poubelle la Vie