L’incroyable talent de la France

20102017

BITEBITES-page-0




Un âge glaciaire pour bientôt !

18102017

Glac

 

Commentaire: La théorie réchauffiste engendre des profits financiers qui sont loin d’être négligeables ; elle est aussi un bon prétexte à la réduction de nos libertés. Pourtant, probablement, cette histoire de réchauffement climatique a été inventée pour détourner l’attention de la population. Imaginons un instant le discours présidentiel suivant : 

« Mesdames, Messieurs, comme le confirment des données scientifiques irréfutables, nous nous acheminons vers un nouvel âge glaciaire. Celui-ci mettra directement en péril notre civilisation puisqu’il influera immédiatement, et de façon très négative, sur nos rendements agricoles. Il n’y aura donc, très bientôt, plus assez de nourriture pour vous, pour vos enfants. Nos infrastructures actuelles ne sont pas faites pour supporter des contraintes climatiques de ce type, de façon permanente. Aux problèmes de nourriture s’ajouteront alors des problèmes énergétiques. Ils seront immanquablement insurmontables puisque nous savons que la venue d’un âge glaciaire, qui peut être rapide voire brutale, verra augmenter la demande énergétique dans de telles proportions que nous ne pourrons y faire face. Attendez-vous donc à mourir aussi de froid. Nous avons noté également, ces dernières années, une recrudescence alarmantes des impacts cométaires sur la planète. Ceux-ci laissent présager des événements aux conséquences toutes aussi dramatiques et catastrophiques que celles suggérées précédemment. Avec à la clé, destruction, dévastation, maladies, épidémies. Contre cela, nous ne pouvons rien non plus. Pour être tout à fait franc avec vous, certaines personnes sont au courant, depuis un petit moment déjà, des désastres à venir. Estimant qu’il est inutile, et même contre-productif, de révéler la vérité afin que vous puissiez vous préparer au mieux aux épreuves qui vous attendent, ces personnes préfèrent garder le secret. Pour accumuler les richesses, les moyens, les ressources qui leur permettront de survivre à ce qui s’en vient. La disparition d’une grande partie de l’humanité sera également une bonne chose, à leur avis, pour une planète qu’ils estiment surpeuplée. Abritant une population de moins en moins malléable et de plus en plus dangereuse, vous, en l’occurrence.

Bering

Avec ce que je viens de vous révéler, vous seriez sans doute enclin, la colère aidant, à vouloir passer la corde au cou à l’ensemble de vos dirigeants, quels qu’ils soient. Puis, prenant conscience de votre fin toute proche, de ne plus participer au bon fonctionnement de notre société, en cessant d’aller travailler, de consommer, de vous divertir, de payer vos impôts. Je vous en prie, n’en faites rien puisqu’il est déjà trop tard. Continuez, comme vous l’avez fait jusqu’à présent, à croire que tout peut continuer comme avant et que la mort ne viendra pas frapper à votre porte. »

Une nouvelle étude, parmi tant d’autres, vient confirmer que nous abordons – en particulier en Europe – un âge glaciaire durable et qu’à partir de 2019 nous allons tous littéralement claquer des dents et … pourquoi ?

L’optimum climatique moderne qui s’est mis en place au début du XIXe siècle est terminé et la planète se trouve maintenant dans le même état de transition qu’aux alentours des années 1100, c’est-à-dire à la fin de l’optimum climatique médiéval. Les travaux dirigés par le Docteur Montserrat Alonso-Garcia de l’Université de Lisbonne apportent une confirmation alarmante du changement de climat imminent que les générations à venir vont endurer. Ces travaux publiés dans la revue Climate of the Past (voir le DOI) montrent clairement que l’optimum climatique médiéval a perturbé les courants marins de l’Atlantique Nord à la suite de l’apport d’eau douce provoqué par la fonte des langues glaciaires du Groenland. Cette perturbation a entraîné à la fin du XIIe siècle un changement brutal et durable du climat tant en Europe qu’en Amérique du Nord que les climatologues appellent le petit âge glaciaire qui s’établit fermement au XIIIe siècle pour durer jusqu’à la fin du XIXe siècle. 

4ab78b0dde_50030495_carte-pleistocene-glaciation-north-arizona-university-dr-01

Nul ne sait combien de temps ce nouvel âge glaciaire va durer, peut-être plusieurs centaines d’années mais ce que le Docteur Alonso-Garcia et son équipe a découvert est glaçant ! En étudiant minutieusement des carottages de sédiments au large de la (l’étoile dans l’illustration ci-dessus) il a pu être déterminé avec une précision inégalée l’évolution des courants marins au terme de l’optimum climatique médiéval. Sur cette illustration figurent en rouge le Gulf Stream et ses diverticules et en bleu le courant froid polaire. En mesurant dans ces sédiments un certain nombre de marqueurs comme les cendres volcaniques, les micro-cailloux incrustés dans la glace des glaciers, les teneurs en béryllium-10 dans les squelettes de plancton et divers restes géologiques emportés par les glaciers qui fondaient lors de l’optimum médiéval, il a été possible de reconstituer les changements des courant marins de l’Atlantique Nord au cours de la transition climatique optimum médiéval-petit âge glaciaire.
Ce qui est proprement effrayant est que toutes les conditions sont maintenant réunies pour que les courants marins de l’Atlantique Nord se modifient et provoquent un refroidissement généralisé de l’Europe en raison d’une modification du trajet général du Gulf Stream. Certes ce changement ne s’effectuera pas en quelques mois ni quelques années mais selon les conclusions de cet article (voir le doi) nous en subirons tous les conséquences dans un très bref délai – à l’échelle géologique naturellement – soit quelques décennies.

Qui oserait nier que l’hiver 2016-2017 a été particulièrement neigeux sur l’ensemble de l’Europe malgré les aboiements des pseudo-experts depuis l’arrière-cour de l’IPCC qui prétendent encore que cet hiver a été encore plus clément que les précédents, y compris à New-York, ville où se trouve le siège du machin onusien qui a enduré trois vagues de blizzard et de neige successives ? Mais non ! Il faut entretenir cette peur du réchauffement, continuer à développer des énergies vertes à grands frais pour sauver le climat … Nous allons tous être tondus par le même coiffeur, le « Deep State », c’est-à-dire la grande finance apatride qui accumulera des profits à partir de ce canular climatique comme le complexe militaro-industriel américain réalise d’obscènes profits sur la base des mensonges répétés en entretenant des conflits armés dans le monde entier organisés par la CIA, le bras droit de ce Deep State. À ce propos c’est à se demander si cette histoire de climat n’est pas organisée dans le même but : enrichir les plus riches au détriment du reste de l’humanité. Je laisse le soin à mes lecteurs d’orienter leurs réflexions dans cette direction. Et quand il est force de constater que le nouveau Président français a été invité au Club de Bilderberg et que naturellement il participera au prochain forum de Davos, des endroits où se réunissent les gros bonnets de la finance mondiale, après avoir nommé un imposteur notoire à la tête de l’ « écologie solidaire » au gouvernement français, suivez mon regard …




2050 – L’âge de glace, survivre ailleurs et autrement.

17102017

 Dès le début du 20ème siècle, la médecine a tiré un profil type de l’espèce humaine, avec la découverte et le décryptage de l’ADN l’humain était défini, catalogué et son espèce devint la référence dans le temps, toute différence entre ce profil type était considéré comme une anomalie et traité comme telle. Si la médecine ne trouvait pas le moyen de remédié à l’anomalie l’individu était mis à l’écart dans ces hôpitaux spécialisés, des centres pour « inadaptés » ou des foyers pour handicapés. Mis au banc de la société ces êtres marginales prirent peu à peu le chemin de l’anonymat, Leur évolution se poursuivra dans l’ombre de la société sans qu’aucun ne s’en aperçoive. Leur évolution biologique allait dans le sens de l’évolution climatique ainsi, lorsque le froid s’installa ces êtres s’en accommodèrent parfaitement.

Dès que le Sud fut pris d’assaut par les migrants du Nord, la population local en paya un lourd tribu, les nouveaux venus avec armes et bagages puisèrent dans le reste des réserves d’énergie alors qu’au Nord les nouveaux occupants que les humains surnommèrent les « HumanIces », fermèrent touts les gisements et usines polluantes ou utilisant l’énergie fossile qu’ils remplacèrent pas des centrales à énergie propre, le vent et l’amplitude thermique entre le jours et la nuit permis de crée suffisamment d’énergie au peuple grandissant des HumanIces. Leur moyen de communication tactile leur permis d’acquérir et de développer des technologies jamais acquise par les humains telle : L’anti-gravité et la propulsion par flux directionnelle de surface. Lès engins utilisant cette technologie sont capable de se déplacé dans l’air comme dans l’eau sans aucun échauffement de surface. Dans l’espace ce sont des propulseurs photonique qui prend le relais propulsant le vaisseau à une vitesse proche de celle de la Lumière.

Au Sud l’énergie devint vite une préoccupation majeur, quatre mission d’une centaine d’hommes furent envoyé en Sibérie et en Alaska mais ne donnèrent très vite plus aucune nouvelle. Considéré comme morts aucune recherche ne fut pour autant tenté.

Autour de la Terre les satellites continués à émettre et ce qu’ils montre n’est pas réjouissant, la Terre se refroidit de plus en plus et ne laisse guère plus d’une vingtaine d’années avant que celle-ci ne soit totalement recouverte de glace. D’un autre côté une planète du système solaire s’est elle aussi refroidi, de l’eau et de l’oxygène avait fait son apparition est elle offrait déjà un habitat possible à l’humain, la décision d’utilisé le reste de l’énergie disponible à l’envoie vers cette planète d’un maximum de personne fut prise. D’énormes fusées furent mis en chantier, pendant quinze ans 45 salves de 24 fusées prirent la chemin de Vénus avec à leur bord 30 couples en état de sommeil très profond. Les fusées une fois dans l’espace atteignaient la vitesse de croisière de 55 000 Km/H, chaque fusées devant parcourir une distance comprise entre 43 millions de kilomètres et 260 millions de kilomètres, en fonction de leur date de lancement, le voyage de chacun d’eaux durait entre deux ans et demi et 13 ans, les premiers départs ayant lieu en 2035, Chaque fusées était accompagné de 8 fusées cargos avec un couple à bord bien en état d’éveil afin de guidé l’ensemble alternativement.

De leur côté les HumanIces observait eux aussi grâce aux satellites le comportement des humains, les voyants prendre le chemin des étoiles et notamment celui de Vénus, ceux-ci voyait d’un mouvait œil qu’ils reproduisent la même chose sur Vénus que sur la terre et prient eux aussi la décision d’envoyé sur place une mission. Leur technologie quelque peu en avance sur leur prédécesseur leur avait permis de construire des engins de grande dimension (plus de 300 mètres de diamètres) capable d’embarqué pour de longues mission 1 100 personnes avec une escadrille d’une trentaine de petits engins air-mer avec cinq membre d’équipage ainsi huit vaisseaux d’exploration locale avec une vingtaine d’occupants pour des mission d’un mois. Le HumanIces envoyèrent 40 engins de ce type vers Vénus ainsi que 30 vers Jupiter, Saturne et Uranus. La mission vers Vénus n’était en aucun cas de nuire aux humains mais leur donné insidieusement les pistes pour se comporté comme des invités sur cette nouvelle planète et non des occupants.

En 2050 alors que la terre était alors totalement couverte de Glace, Vénus accueillait elle plus de 82 000 Humains et 44 000 HumanIces. Ces derniers voyageant très vite entre la Terre et Vénus (moins d’une journée pour l’aller), avait entrepris la construction d’un complexe permanent dans une cuvette qui devint vite un lac. Les Vaisseaux faisaient régulièrement des aller et retour vit le complexe très vite occupé en permanence par 100 000 individus. La Terre était devenu froide, la nature avait reprit ces droits, mais l’espèce humaine avait réussi à survivre, dans d’autre condition et avec une autre mentalité.




2030 – L’âge de glace, une nouvelle espèce.

16102017

En 2022 le froid en Europe ne dépassait plus les 10 °C fort de l’été, entre Janvier et Mars il était même possible de se rendre au Royaumes Unis à pied en marchant sur la glace. Les survivants resté dans le nord de l’Europe puisent un temps dans mes réserves qu’ils se partagent avec les animaux sauvage omniprésent dans le paysage. Dans le sud le froid gagne constamment sur les terres encore tempéré. L’arrêt des courants marin à l’origine du froid en Europe n’est pas le seul responsable du froid qui s’abat suer la Terre, dans le ciel à 150 millions de kilomètres, le Soleil c’est mit en veille depuis 2013, ces interruptions sont devenus moins fréquente jusqu’à presque disparaître. La Terre n’est plus donc face à une minimum de Maunder d’une période 70 ans pour la dernière mais belle et bien face à une nouvelle aire dont la dernière a durée 100 000 ans.

Face à cette situation au nord, les rescapés s’organisent comme ils peuvent, chassant ce qu’il reste comme animaux, allant jusqu’à mangé leur propre morts. Les femmes n’enfantes plus mais la nourriture reste un problème primordiale c’est ainsi qu’ont assiste à des chasses à l’homme qui une fois abattu sont mangé. Cette population cannibale fait horreur aux populations du sud qui font alors bombardé les rescapés du nord. Le sud lui n’est pas pour autant devenu tempéré, la sécheresse y est toujours importante et la famine présente. Les populations du nord, venu avec armes et bagages procèdent alors au « nettoyage » du paysage. Le virus fait ensuite le reste ne laissant derrière lui que les animaux et les plantes.

En 2030 la population humaine sur la Terre est devenu négligeable presque symbolique, les seuls survivants sont ceux qui ont sus s’adapter au froid et se fondre dans le milieu naturelle et animal. Plus résistant au froid que les générations précédentes cette nouvelle espèce humaine qui s’était développé en marge de la société précédente ont une pilosité dans les mains qui ne sert pas à lutté contre le froid mais à communiqué entre eux. En effet cette pilosité entre en contact avec le système nerveux des autres individus, animaux ou plantes pour communiqué. Cette espèce proche de ce qu’on appelait les loups-garou n’en sont pas loin mais n’ont rien à voir avec les légendes qui a couru à leur égards.

 




2022 – L’âge de glace est à notre porte.

16102017

 Nous sommes le 3 Octobre 2022, la Terre compte désormais 1 milliards et demi d’habitants (estimation approximative basé sur une étude statistique car il n’y a pratiquement plus de moyen de communication). Le réchauffement climatique qui avait commencé à faire fondre la calotte glacière à complètent bouleversé le climat en modifiant les courants marin de sorte qu’un hiver permanent s’est installé en Europe.

Dès l’hiver 2016/2017, bien que les température en Europe restaient dans les normales, la partie Nord sur une parallèle passant par le Finistère accusé un hiver particulièrement rigoureux avec des températures négatives jamais atteintes depuis plus de 50 ans.

L’été 2017 fut chaud dans le sud de la France avec des incendies et de al sécheresse, le nord par contre accusé des températures basse digne d’un automne. Le froid devint si précoce que dès Septembre les chaudières furent remis en fonctionnement. Au début du mois d’Octobre un répits donna un espoir et fit croire que les événements de l’été n’étaient qu’une mauvaise « plaisanterie » du ciel mais à la fin du mois les températures reprirent le chemin de la baisse.

Durant ce répit d’autres dangers se propagés insidieusement dans l’atmosphère, des Virus connus sous les noms de : Klosneuvirus, Mamavirus, Marseillevirus, Megavirus, Mimivirus, Mollivirus, Pandoravirus, Pithovirus, des virus Géants propulsés dans l’air par les forages en Sibérie et en Alaska étaient ne très de se multipliés. Inoffensifs tant qu’ils ne sont pas menacés, ces virus possèdent leur propre ADN et sont donc en mesure de se développé seul voir même, de s’adapter à leur environnement.

L’Hiver 2017/2018 fut encore plus froid que l’hiver précédent pire, celui-ci gagne du terrain vers le sud. Les premiers symptômes des virus commencèrent à apparaître, soigné comme une simple toux les traitements donnés aux patients eux pour effets d’être pris comme une agression par les méga-virus qui se mirent à développer leur propre système de défense, tuant ainsi leur hôte. Les premières victimes furent les personnes dont le système immunitaire avaient été sollicité peu de temps avant par une vaccination ou avec une immunité défaillante. Les morts se comptèrent alors par centaines, parmi eux les personnes âgées et les malades du système immunitaire.

L’OMS sur le coup dès le départ mobilise touts les moyens à sa disposition mais concevoir un vaccin avec des virus autonome, capable de modifié leur profil d’une manière indépendante était dès le départ mission impossible. Les personnes qui furent infectés et qui survécurent ne purent donné aucun sérum fiable car celui-ci était typique à leur virus mais n’était efficace que pour eux même. Chacun était devant expectative de se défendre seul devant le fléaux. L’OMS mirent cependant en évidence que le fait d’aseptisé touts les aliments et l’assistance systématique de traitements pour contre tout et rien favorisé le développement du virus. Les personnes les moins exposé aux virus sont les SDF et les personnes vivant dans des lieux avec une hygiène sommaire.

Le froid hivernale bat son plein entre Janvier et Févier 2018, les températures dans le nord de l’Europe descend entre -18 et -25 °C pendant plus de 15 jours. L’été qui suivit fut à l’exemple du précédent en pire avec des tempêtes d’une extrême violence et des amplitudes thermique froide de nuit et très chaude de jours. Dans le sud de la France des incendies et la sécheresse ruinés le paysage et les récoltes alors qu’au nord l’amplitude thermique n’était pas propice à la production de fruits et des légumes. Les prix à l’automne flambaient littéralement, en forêt les animaux qui d’ordinaire trouvent à se nourrir se rapprochent alors des villes, envahissant potagers et les marchés. De nuit certains supermarchés virent même des sangliers envahirent leur entrepôts pendant les livraisons, sacagnant tout.

L’hiver 2018/2019 et les deux suivants virent les températures descendre encore d’avantage quand aux été les tempêtes et la différence de température entre les nuits et le jours firent des ravages. Les virus complétèrent le funeste tableau. Dès 2018 les populations du nord commencèrent à migrer vers le sud, devant l’afflux de plus en plus important de migrants, l’état n’autorisa au départ que les ressortissants de leur pays, les autres étant venu de plus plein grès étaient invité à resté sur place.

En 2022 le froid en Europe ne dépassait plus les 10 °C fort de l’été, entre Janvier et Mars il était même possible de se rendre au Royaumes Unis à pied en marchant sur la glace.

 




Liberté d’idée, Facebook lève toute mesure restrictive !

11102017

censure facebook

Liberté d’idée, Facebook lève toute mesure restrictive !

Dans dix ans le mot « MACRON » sera une insulte !

Censuré pour mes idées politique par Linkedln et Facebook, j’ai convenu que censurés mes idées et pas celles de MACRON n’était pas juste. Alors que cette personne est « une atteinte à la dignité humaine rien que par le fait d’exister » ! Facebook lève toute mesure restrictive, Linkedln ne s’est pas encore prononcé !

 




Laissez l’état dans les toilettes ou il est !

10102017

etat toilettes




Censure, les Français n’ont pas le droit se savoir !

10102017

censure




PAS CON MACRON !

10102017

PAS CON MACRON

Tu sais, je crois que l’état a raison de nous demandé de faire des économies d’énergie et de continué à utilisé des engins à combustible fossile dans les parcs.

Ils sont bruyants, polluants et contribuent au réchauffement climatique.

Comme cela on ira encore plus vite cherché les réservent sous la banquise, banquise qui va fondre encore plus vite, qui va changer la composition saline de l’eau de mer arrêtant de ce fait certain courants marin comme le Gulf-Stream qui réchauffe actuellement l’Europe.

Ainsi quand dans 10 ou 20 ans on crèvera de Froid en Europe on saura pourquoi MACRON favorise l’arrivée sur notre territoire des Africains et qu’il envoi des soues là-bas, pour faire de la place et se préservé un avenir car une fois que ça va gelée, ceux qui n’ont pas de papier devront resté !




plus de 200 BD érotiques sur Youscribe

9102017

publi







Maconneriepeillat |
Intersyndicaleadapei79 |
rucher du Bout de Cesnes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vracdesouvenirs
| Futureofwork
| Marseille Poubelle la Vie